Actualités sportives

LFH : Brest sur le bon tempo !

29 août 2019 à 05h43 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : Brest Bretagne Handball

Le début hier d'une nouvelle saison en Ligue Féminine de Handball, avec Brest et Nantes. Le BBH l'a emporté sur Paris mais Nantes LA s'est incliné face à Metz.

On jouait hier soir la 1ère journée de championnat, Brest a cartonné Paris 31-25. Le champion messin a lui dominé Nantes 32-27. Le BBH s’empare de la tête du classement avec Metz et Toulon.

Prochain match à Merignac pour Brest, et à Fleury pour les nantaises c e week-end.

Analyse avant-match :

Pour la reprise, Brest et Nantes jouent donc à domicile pour cette première journée de championnat Simon Reungoat:

Écouter le podcast

« Oui c’est reparti pour le BBH et le NAHB… Les Brestoises accueillent Paris 92 en ouverture à l’Arena à partir de 20h30… Clin d’œil du calendrier et un peu aussi du destin, Allison Pineau, star du hand français, partie fâchée de Brest il y a quelques semaines après une longue mise au placard, va donc jouer son premier match sous ses nouvelles couleurs parisiennes à Brest… Ambiance, ambiance… Des Brestoises qui aimeraient bien chatouiller cette saison l’inamovible ogre messin, multiple champion de France…
Une équipe de Metz qui attaque l’exercice 2019/2020 à 20h30 à Mangin Beaulieu face à une équipe nantaise elle aussi ambitieuse… Le NAHB annonce via son président Arnaud Ponroyi viser le top 3, un quart de finale de Coupe d’Europe et une finale de Coupe de France, rien que ça ! Allan Heine, qui a succédé sur le banc à Fred Bougeant en décembre dernier, connait donc sa feuille de route…
Mesdames, belle saison à toutes ! »

[Communiqué]

A quelques heures de la reprise de la Ligue Butagaz Énergie, la Ligue Féminine de Handball a tenu à s'exprimer sur l'absence de diffuseur national et reste mobilisée. La conférence de rentrée, tenue lundi 26 août à la Maison du handball de Créteil, en présence de la Ministre des Sports et d'environ 140 invités dont une trentaine de journalistes, a été l'occasion de rappeler la progression du handball féminin professionnel français dans sa structuration depuis 10 ans :

• +250 % sur les budgets des clubs entre 2008-09 et 2019-20 (25,5 M€ en 2019-20)
• Une part prépondérante prise par les recettes sponsoring dans les budgets des clubs (12 M€ en 2019-20 contre 8,9 M€ de subventions publiques)
• Un encadrement administratif, sportif et médical professionnel à temps plein dans tous les clubs
• Une moyenne par club de 12 joueuses professionnelles à temps plein (contre 8 en 2008-09)
• 255.000 de spectateurs en moyenne dans les salles en 2018-19 (+140 %), dont des records de plus de 5.000 spectateurs
• Des salles de mieux en mieux équipées grâce aux collectivités locales
• Première ligue féminine sur les réseaux sociaux (280.380 abonnées pour la LFH et ses clubs sur Facebook, Twitter et Instagram)
• 4 clubs vainqueurs de la Coupe d'Europe Challenge Cup
• 2 clubs en Ligue des champions, dont un au Final4 2018-19
• Plus de 27 nationalités représentées dans le championnat
• Le premier naming du sport féminin français avec l'arrivée de Butagaz

L'équipe de France féminine de handball a également accumulé un palmarès exceptionnel :
• 6 participations consécutives aux Jeux olympiques (en incluant ceux de Tokyo 2020 pour lesquels les Bleues sont déjà qualifiées)
• 1 médaille d'argent aux JO de Rio 2016
• 10 participations consécutives aux Championnats d'Europe
• 1 médaille d'or à l'EURO 2018 organisé en France, et un parcours devant plus de 9 millions de téléspectateurs et de 200.000 spectateurs dans les salles
• 11 participations consécutives aux championnats du Monde
• 2 médailles d'or aux Mondiaux 2003 et 2017

Pourtant, à l'entame de cette nouvelle saison sous les couleurs de la Ligue Butagaz Energie, aucun diffuseur national n'a pour l'instant souhaité s'engager auprès de la LFH pour produire et diffuser les rencontres du championnat.

Depuis 3 saisons, 15 rencontres de LFH étaient retransmises en direct sur les antennes de beIN Sports. La chaine a décidé de réorienter son investissement pour couvrir intégralement le championnat Lidl Starligue (182 matchs). La LFH n'a été définitivement informée qu'au début de l'été du fait que beIN Sports ne diffusera plus aucune rencontre en 2019-20.

Conjointement, LFH et clubs professionnels avaient précédemment mandaté un consultant spécialisé pour œuvrer à l'exposition du championnat français, l'un des plus homogènes et compétitifs en Europe, et examiné toutes les options pour renouveler une exposition nationale. Aucune TV nationale ne s'est positionnée.

La LFH fait donc le constat que, dans un contexte où les valeurs du sport féminin sont régulièrement mises en avant dans les médias, il demeure en réalité une profonde inégalité dans l'exposition de nos compétitions nationales féminines.

Nodjialem Myaro, présidente de la LFH : « Je suis bien sûr très déçue de la frilosité des médias nationaux pour soutenir notre championnat professionnel féminin. Malgré ce contexte, je reste déterminée et continuerai à mettre tout en œuvre pour exposer notre championnat et nos clubs, grâce à nos atouts communs et aux valeurs d'engagement qui nous caractérisent. Nous comptons sur le soutien de tous les amateurs de handball, des institutions publiques, de nos partenaires et bien sûr des joueuses, attachées à leurs clubs et ambitieuses dans leurs performances. »