Pays de la Loire

Les Zadistes de St-Aignan : Borne bien accueillie ...

29 janvier 2018 à 08h08 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : Mairie de Nantes

La ministre des transports s'est déplacée dans l'Ouest samedi, pour rencontrer des élus après l'abandon du projet d'aéroport.

Les Zadistes de St-Aignan… Aux côtés du Collectif de citoyens engagés pour le transfert de l’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, environ 800 habitants de la commune survolée en continu par les avions, se sont mobilisés ce week-end, en marge de la venue de la ministre des transports Elisabeth Borne, qui a été huée sur place. Une banderole avait été accrochée devant la mairie, sur laquelle était écrit : "Macron trahison". Bonne ambiance donc.

Rencontre avec les élus de Nantes, et Rennes

Comme prévu, la ministre des Transports a rencontré les élus locaux, dont la Présidente de Région, Christelle Morançais, qui lui a réaffirmé la nécessité d’évacuer la ZAD dans les plus brefs délais. C'est aussi ce qu'a demandé le sénateur LR de Vendée Bruno Retailleau. L'ancien président régional "veut lui voir évacuer la ZAD dès maintenant. L'Etat doit arrêter de se cacher derrière le droit pour masquer son manque de courage, dit-il et procéder à l'évacuation dans les plus brefs délais".

Autre urgence pour Christelle Morançais, le réaménagement de Nantes Atlantique, mais la Ministre se laisse 6 mois pour faire des propositions. La présidente Monrançais réunira dans une quinzaine de jours le « Parlement des Territoires », élargi aux acteurs économiques pour parler de l’avenir de la Région, en termes notamment d’infrastructures, et du numérique, et de la connaissance avec l’enseignement supérieur et la recherche.

La maire de Nantes Johanna Rolland attend elle que « l’État s'engage concrètement et rapidement sur la protection des populations survolées et riveraines, l'accessibilité de la métropole, et les questions de mobilité du quotidien, en particulier la desserte de Nantes Atlantique en tramway ». La ministre a promis notamment des liaisons TGV entre Nantes et Paris en moins de deux heures, et des aides permettant l’isolation phonique de maisons riveraines de l’aéroport actuel.

A Rennes, Elisabeth Borne s’est montrée à l’écoute des élus, qui réclament un Pacte d’accessibilité pour la Bretagne. Parmi leurs demandes : de meilleurs dessertes ferroviaires entre Rennes et Brest et Quimper et Nantes, une ligne à grande vitesse jusqu’à l’Ouest de la Bretagne et la fin de la mise à 2x2 voies de la RN 164. L’Etat devrait libérer de l’espace foncier à proximité de l’aéroport de Rennes pour son agrandissement. Prochain point d’étape au mois de mars pour un projet finalisé dans 6 mois.

La RD 281 déblayée, en attendant des travaux

En attendant la « Route des Chicanes » a été déblayée sur la ZAD. Des travaux vont démarrer après diagnostic a déclaré la préfète qui s’est rendue sur les lieux en fin de semaine.