Actualités régionales

Les Wave Games à La Torche, avec Hit West !

22 octobre 2018 à 17h50 Par Katell LAGRE / Dolorès CHARLES
Crédit photo : Eric Bellande

La Torche capitale de la glisse. Des pros du surf, du paddle, du windsurf et du kite s'affrontent jusqu'à dimanche pour la première édition des "Wave Games". Un évènement en partenariat avec Hit West. Reportage complet de Yann Launay.

Hit West surfe sur l'actualité ce matin et vous parle aujourd'hui des "Wave Games". Particularité de l'événement : quatre sports de glisse sont représentés simultanément, et des concurrents peuvent s'inscrire dans plusieurs disciplines, et pas seulement dans leur spécialité. Une formule inédite qui présente de nombreux avantages, comme le souligne Christophe Boutet, responsable de l'organisation des Wave Games, au micro de Yann Launay.

Écouter le podcast

"On est parti sur le principe que le fait d'être mono discipline, c'est risqué : si l'on a pas de vent, on ne peut pas faire de windsurf, on ne peut pas faire de kite, si on a de la houle mais trop de vent, ce n'est pas exceptionnel pour le surf... Donc, on s'est dit que l'on allait réunir l'ensemble des communautés sur ce spot mythique de la Torche, avec un plateau de coureurs exceptionnel : leur saison officielle est terminée, ils sont là pour faire le show, pour faire la promotion de leur sport, ils sont très accessibles pour le public."

En jeu, le titre de "King of swell"- le roi de la houle !

Une bonne partie des concurrents s'aligneront dans trois disciplines, mais ils sont très rares à briguer le titre de "King of swell"- roi de la houle - en s'alignant sur les 4 supports, ce sera le cas d'Antoine Albeau, pourtant le multiple champion du monde de windsurf n'a pas le sentiment de relever un défi.

Écouter le podcast

"Les windsurfeurs touchent un peu à tout, beaucoup de windsurfeurs savent faire du kite, du stand up paddle et du surf... On est juste après la saison, tout le monde est vraiment bien décontracté, il y a une super ambiance, et le spot de la Torche est idéal pour pratiquer les 4 sports sans problème."

Eric Bellande

Une formule qui séduit aussi Chris Ballois : le kitesurfeur handisport détenteur depuis juillet du record du monde de vitesse "valide". Ces Wave Games sont à ses yeux l'occasion d'un vrai partage avec les autres concurrents et avec le public.

Écouter le podcast

"Aux Wave Games, il y a une compétition, mais elle est presque secondaire, et on est là pour montrer du spectacle, montrer des choses que l'on voit souvent à la télé ou sur internet. La Torche, c'est une pointe qui s'avance dans la mer, et pour les spectateurs c'est incroyable, ils sont au coeur de l'événement."

Le spectacle au rendez-vous !

Avec un matériel de plus en plus pointu, et une technicité toujours plus grande des riders, le spectacle est au rendez-vous.

Écouter le podcast

"En windsurf, ça devient incroyable : les gars montent à 15m, font des doubles rotations, en kitesurf, avec leur aile ils sont capables de monter à 25, 30 mètres de haut dès que les conditions sont présentes. C'est de plus en plus extrême, on a une élite qui montre ce qui peut se faire de mieux, mais on a aussi des marques présentes ici pour faire la démonstration de leurs produits, des produits beaucoup plus accessibles, très aboutis, on progresse bien plus vite qu'il y a 10 ou 15 ans."

Les foils incontournables au rayon nouveautés !

Parmi les nouveautés présentées sur le village exposants : les désormais incontournables foils, qui équipent maintenant tout ce qui flotte ou presque : Kite, windsurf, planches de surf, planches de paddle... les ailerons qui permettent de "décoller" se multiplient : une pratique et un marché en pleine croissance, dont la marge de progression reste très grande, selon Philippe Caneri, directeur de la société Horue, qui conçoit et fabrique des foils en carbone. Yann Launay l'a rencontré.

Écouter le podcast

"Chaque pratique a son avantage : pour le surf, le foil permet de prendre des vagues plus petites, plus rondes, pour éviter les spots bondés de surfeurs... en planche à voile et en kite, on peut naviguer avec un vent plus faible, en termes de vitesse, dans le vent léger, le foil est imbattable."

Pros et jeunes espoirs de la vague !

Les Wave Games mêlent quatre disciplines, mêlent hommes et femmes, jeunes espoirs et coureurs expérimentés, concurrents valides et handicapés comme Chris Ballois : le kitesurfeur, né sans avant-bras gauche, est détenteur depuis juillet dernier du record de vitesse "valide". Il témoignera de son parcours vendredi prochain : la journée sera placée sous la thématique "Handicap et sport nautique", avec des démonstrations, projections et rencontres au programme. Pour Chris Ballois, il faut combattre l'idée que les sports de glisse ne sont pas pour des pratiquants en situation de handicap.

Écouter le podcast

"On a toujours tendance à les pousser vers les sports "de salle", qui paraissent plus faciles.. Mais on a des personnes malvoyantes, paraplégiques, qui font du surf, et quand on voit une personne lourdement handicapée faire du surf, s'en sortir avec la banane, c'est énorme et c'est ce que l'on veut partager, pour que ce ne soit pas quelque chose de tabou."

Les Wave Games, c'est jusqu'à dimanche à la Torche, dans le Finistère, avec Hit West. Tout le programme sur www.wavegames.fr