Les touristes sont au rendez-vous dans l'Ouest

29 décembre 2020 à 9h45 - Modifié : 30 décembre 2020 à 16h09 par Mathieu LOPINOT

HIT WEST

Passer le réveillon du 31 dans un gîte c'est possible mais il faut faire vite, dans certains secteurs, c'est presque complet.

Comme en Mayenne, qui a vu, cette année, ses réservations bondir de 35% sur cette période. Des locataires qui viennent de divers endroits. Laétitia Marion, directrice des Gîtes de France en Mayenne, avec Jules Housseau.

Écouter le podcast

« On a à la fois des Parisiens qui sont (vivent) dans des appartements, mais aussi des gens qui viennent de la Bretagne et de la Loire-Atlantique, et qui vont se retrouver en Mayenne. Le fait du confinement a fait aussi que les gens ne se sont pas vus depuis longtemps. Donc pour ce qui est des personnes âgées en ehpad, la famille vient se retrouver à deux couples par exemple dans l'un de nos hébergements pour essayer de venir voir leur aïeul en ehpad pendant cette période des fêtes. L'avantage de la Mayenne c'est aussi son coût par rapport aux départements limitrophes comme la Bretagne ou le 49 qui peuvent être un peu plus chers ».

Mais pas question de se retrouver à plus de 6 adultes sous le même toit. Même si ce n'est qu'une recommandation, les loueurs veillent à ce qu'elle soit respectée. Laétitia Marion, directrice des Gîtes de France en Mayenne.

Écouter le podcast

« On observe plutôt deux ou trois couples maxi pour être à six. Franchement les gens respectent beaucoup cette recommandation qui n'est pas une obligation. Quand on est un peu au-delà, c'est parce qu'on a des enfants. Ce sont les gens eux-mêmes qui nous disent le nombre de personnes qu'elles sont. Je n'ai pas eu à dire « vous n'avez pas le droit de le faire, ou attention ». On demande le nombre d'adultes et le nombre d'enfants, l'âge des enfants, et on fait la répartition dans les chambres car les clients nous demandent un certain nombre de chambres. Donc après on leur demande leur nombre d'adultes, etc. Et on après nous, on contrôle que tout aille avec l'hébergement. »

Dans le Morbihan, les réservations ont ainsi bondi de 20% pour l'ensemble du mois de décembre, dont +10% pour le seul week-end du réveillon de la St-Sylvestre, où il faut veiller à ce que le nombre de résidents dans une location ne soit pas démesuré, et en tout cas conforme aux recommandations sanitaires. Yves Jehanno, directeur des gîtes de France dans le Morbihan.

Écouter le podcast

« On ne peut pas être derrière chacun mais il y a un contrôle à l'entrée de chaque hébergement et on voit très bien combien il y a de personnes. Après, derrière, je pense que les gens sont suffisamment raisonnables pour ne pas venir à 15 alors qu'on a réservé à 6... Il y a un problème de contrat car il a été fait pour X personnes, et aussi d'assurance. Il y a toujours une possibilité d'accueillir une voire deux personnes maximum en plus mais s'il y a trop, c'est le propriétaire qui intervient et qui dit stop, les gens qui sont en trop sont priés de s'en aller, ce qui est tout à fait logique. »