Actualités régionales

Les skippers sont partis conquérir l'Everest des mers

08 novembre 2020 à 10h06 Par Lucas Hit West / Dolorès CHARLES
Crédit photo : Simon Reungoat

C'était en ce début d'après-midi, le grand départ du 9è Vendée Globe depuis Les Sables-d'Olonne ! Reportage de Simon Reungoat.

C'est parti, les 33 skippers & skippeuses se sont lancés à l'assaut d'un tour du monde en solitaire, sans assistance et sans escale. Un départ retardé plusieurs fois et jusqu'à une heure (14h20) en raison d'un fort brouillard empêchant toute visibilité pour les marins, en mer déjà depuis plusieurs heures pour certains. Un départ à huis clos pour le public, hélas, en raison des conditions sanitaires... mais il y avait quand même quelques chanceux à leur balcon, le long du chenal de Port Olona, pour applaudir et encourager bruyamment le passage des bateaux :

Écouter le podcast

"On a la chance de pouvoir voir ça de nos propres yeux, avec un beau temps en plus... c'est un privilège et on en est conscient en tout cas... J'ai mis une banderole pour Arnaud Boissières le sablais de coeur, Arnaud c'est un copain. Là on est dans notre appartement, on n'a pas le droit de descendre ! On a vue sur le chenal et on pense aux gens qui sont devant leur TV, et qui malheureusement ne peuvent pas voir ce spectacle qui est superbe ! On est toujours là, il faut les soutenir... Moi, j'aime bien Samantha Davies... déjà parce que c'est une fille et par rapport à sa cause en fait (ndlr : elle soutient Initiatives Coeur)."

Pour rappel en 2016, lors de la dernière édition, environ 300.000 spectateurs s'étaient massés le long du chenal des Sables-d'Olonne. 

IMG_0581.jpg (1.49 MB)

33 skippers et beaucoup d'émotion

Il est l'un des deux skippers nantais à partir, aux côtés de Damien Seguin : Armel Tripon était aussi le premier de la flotte à quitter les pontons sur son bateau, "L'Occitane en Provence", avec beaucoup de bonheur.

Écouter le podcast

"(Ecoutez) très libre et très heureux... c'est un grand moment, je mesure ma chance d'être là devant vous, et de prendre le départ de cette grande course fabuleuse, sur un magnifique bateau "L'Occitane" ! C'est chouette et je vis ce moment avec intensité ! Il y a de bonnes conditions, il y a du vent, du soleil ... et un Golfe de Gascogne assez facile pour démarrer, et puis cela va nous permettre de rentrer facilement dans le match... Cela fait trois semaines qu'on trépigne... et voilà ça y est les chevaux sont lâchés !"

Le 4ème Vendée Globe de Jérémie Beyou, et peut-être le bon...

C'est le 4e Vendée Globe du Breton Jérémie Beyou, qui a terminé 3e en 2016, et pourtant le skipper de "Charal" ne s'habitue pas à ce moment émouvant et stressant du départ en mer...

Écouter le podcast

"Il faut arriver à vivre avec les 24 dernières heures, qui sont toujours compliquées... Tu es quand même dans le stress du départ en essayant de te concentrer, tu as tes proches avec toi, et tu n'as pas envie de te couper d'eux... ça chancge pas, je pourrais en faire 25 (Vendée Globe), et ce sera toujours la même émotion... et puis cela fait deux semaines que je n'ai pas touché au bateau, et j'ai peur d'avoir perdu la main, mais une fois que tu y es ça va, c'est comme le vélo ça revient vite... il va falloir retrouver confiance en soi rapidement."

En course aussi, le roi Jean Le Cam ou le Lorientais Kévin Escoffier, qui s'élance avec PRB sur son premier Vendée Globe, avec beaucoup d'émotion :

Écouter le podcast

"Je viens de dire aurevoir à ma petite fille de 4 ans donc, voilà cela fait partie du jeu. J'en a fait d'autres des départs mais il y a forcément un peu plus d'émotion et d'enjeu. Cela fait un peu plus de 3 semaines qu'on n'a pas fait de large, cela va forcément piquer un petit peu, surtout avec les conditions actuelles, mais il y a rien de tel pour se remettre dans le bain, si on ne fait pas de boulettes..."

Une pénalité pour Louis Burton

Hâte d'en découdre, le skipper Louis Burton sur Bureau Vallée 2 a "volé" le départ, et il écopera d'une pénalité de 5 heures sur son chrono. Au total 33 aventuriers des mers, dont 18 bizuths et 6 femmes. Les premiers sont attendus au plus tôt à la mi-janvier 2021. Record à battre celui d'Armel Le Cleac'h sur Banque Populaire en 2016-2017 avec 74 jours de course, 3 heures et 35 minutes. Côté météo, après des conditions plutôt favorables sur les premières heures, les marins attendent un vent plus soutenu à partir de mardi. Pour suivre la course mythique au départ et à l'arrivée aux Sables d'Olonne, Simon fera un point chaque soir dans Kop West à 19h30 !

LE DEPART EN DIRECT SUR HIT WEST

REPLAY : Ré-écoutez l'émission à J-1 du départ, diffusée le samedi 7 novembre

VENDEE GLOBE SIMON LUCAS HW.jpg (107 KB)

Découvrez les coulisses de l'évènement, jusqu'au départ ce dimanche 8 novembre, repoussé pour cause de brume en mer (vidéos FB : Simon Reungoat)

DÉFIEZ les bateaux HITWEST sur VIRTUAL REGATTA 🌏 Rejoignez notre groupe « HIT WEST RACE » sur le VENDÉE GLOBE :