Les régions se mobilisent pour l’emploi des jeunes

12 novembre 2020 à 8h48 par Emilie PLANTARD

L'Etat lance dans chaque région de France l'opération #1jeune1solution, pour accompagner les jeunes vers l'emploi. L'objectif est de ne pas les laisser seuls face à cette crise qui les touche en premier lieu.

HIT WEST
Crédit: @Chambre des métiers et de l'artisanat / Facebook

C’est une volonté de la ministre du travail Elizabeth Borne, favoriser l’emploi des jeunes dès aujourd’hui en leur consacrant une enveloppe de 6,5 milliards d’euros. Mission est donc donnée à chaque région de mettre en place le plan #1jeune1solution et d’inciter les entreprises, via les mesures mises en place par l’Etat, à embaucher les plus jeunes. En Pays-de-la-Loire, l’opération a été lancée mardi soir par le club La France une chance de la région en webinaire avec pour objectif de convaincre les entrepreneurs à ne pas laisser les jeunes sur le bord de la route dans ce contexte très particulier. Yves-Olivier Lenormand est leader à La France une chance en Loire-Atlantique :

Écouter le podcast
"Avec la crise sanitaire et la crise économique, on s’est rendus compte que les jeunes étaient très impactés, donc il était important de mettre en place des mesures assez fortes pour inciter les entreprises à s’engager plus fortement sur l’emploi des jeunes, c’est le sens de ce plan 1 jeune 1 solution, c’est tout un dispositif qui va faciliter l’intégration professionnelle de tous ces jeunes."

De nombreuses aides de l'Etat

Aujourd’hui, le taux de chômage chez les moins de 26 ans est autour de 18% dans la région, un peu plus encore en France. C’est pour lutter contre l’aggravation de ce chiffre que des aides ont rapidement été mises en place par l’Etat en 2020. Ce plan les réunit et favorise leur mise en place.

Écouter le podcast
"Par exemple on a les aides à l’alternance donc une entreprise qui intègre un apprenti ou un contrat pro aura une aide de 8000 euros si c’est un majeur, 5000 sir c’est un mineur. On a aussi des aides de 4000 euros pour l’embauche de tout jeune en CDI ou en CDD de plus de 6 mois, il y a aussi un dispositif pour les emplois francs, pour booster l’emploi des jeunes des quartiers, avec une aide de 7000 euros par emploi… Les jeunes, c’est l’avenir donc on est en train de préparer la génération de demain qui sera aux manettes des entreprises et il faut absolument accompagner cette génération pour ne pas qu’elle soit sacrifiée."

La solution du service civique

Parmi ces dispositifs, le service civique, créé en 2010, doit être renforcé. Il est un engagement volontaire des 16-25 ans au service de l’intérêt général, rémunéré. 140.000 jeunes sont passés par le service civique en 2018.

Écouter le podcast
"L’objectif c’est de faire 100.000 services civiques supplémentaires en France. L’intérêt c’est une mission d’intérêt général, qui va durer entre 6 et 12 mois, c’est une rampe de lancement vers l’emploi pérenne et c’est aussi donner un peu de sens sur les missions qu’on va accomplir, soit pour une association, soit pour une entreprise qui a un rôle social. Ça peut être aussi une première expérience ou ça permet aussi d’affiner un projet professionnel mais dans un certain nombre de cas, ça débouche sur une embauche pérenne en CDI."

Rester optimiste

Un message d’optimisme également dans ce contexte particulièrement fébrile. La deuxième vague de l’épidémie de Covid-19 est certes en train de balayer la France et son économie, mais cette crise ne doit pas faire perdre confiance.

Écouter le podcast
"Effectivement on est en 2è confinement mais beaucoup d’entreprises continuent de fonctionner, contrairement au 1er. Il y a une crise mais l’Etat est assez réactif et met en place des plans de soutien. Il y a quelques filières qui sont durement touchées comme l’automobile ou l’aéronautique mais il y a des plans de soutien spécifiques. Le commerce est très impacté mais il y a des mesures spécifiques pour accompagner au mieux les commerçants. Il faut vraiment rester optimiste, il va y avoir un rebond, et dans cette région on a de la chance il y a des entreprises qui continuent de recruter, on n’est pas dans une région sinistrée."

Les chiffres du chômage sont toutefois globalement à la hausse. La France compte 2,7 millions de chômeurs. Le taux de chômage est désormais de 9% (chiffres INSEE trimestre 3 de 2020) alors qu’il est de 20,9% chez les 15-24 ans.

Pour revoir le webinaire :