Bretagne

Les premiers drive-tests de l'Ouest

05 avril 2020 à 14h53 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : Yann Launay pour Hit West

Premiers tests covid-19 à Saint-Nazaire vendredi dernier, avec un prélèvement dans le nez des soignants, depuis leur voiture. Un autre "drive de dépistage" est proposé à la polyclinique de Keraudren de Brest.

Ces images nous surprenaient, il y a quelques semaines, à l’étranger : des automobilistes dépistés à la chaîne, sans quitter leur voiture, dans des centres « drive test »… La méthode est désormais employée dans l’Ouest : des dépistages sont effectués depuis quelques jours à Brest, sur le parking de la polyclinique Keraudren.

Après Brest, Saint-Nazaire

A Saint-Nazaire, cela a commencé vendredi dernier. C’est à côté de la base des sous-marins que le laboratoire Biolam a installé ses tentes. Un dépistage pour l’instant réservé aux professionnels de santé, ou bien prescrit sur ordonnance aux patients fragiles porteurs de symptômes. Sur le terre-plein du quai du Commerce, un circuit a été matérialisé par des barrières métalliques et du fléchage. Les voitures passent les unes après les autres sous un barnum, où les attendent un agent du laboratoire, avec masque, visière et combinaison stérile. Il s’agit de réaliser un prélèvement nasal au conducteur, comme l’explique François Machevin, pharmacien-biologiste chez Biolam, en charge du drive test :

Écouter le podcast

"On glisse un espèce de coton-tige au fond du nez. Le prélèvement est la phase cruciale de cette technique. On a 70% de réussite, et 30% d'incertitude avec cette méthode, et l'incertitude provient beaucoup du prélèvement, donc on insiste sur le fait d'aller jusqu'au fond du nez, à 10 cm, et dans chaque narine : ce n'est pas très agréable, mais c'est pour avoir un test le plus fiable possible..."

CORONAVIRUS DRIVE TEST ST NAZAIRE KIT DE PRELEVEMENT.jpg (206 KB)

@YannLaunay

Les soignants sont testés

Parmi les premiers à se faire dépister au drive test de Saint-Nazaire : Mark, un soignant qui doit prendre son service ce lundi, et qui voulait en avoir le cœur net :

Écouter le podcast

"Depuis deux jours, j'ai un petit peu de température... Je veux éviter de contaminer les autres... Je pense que ces tests, c'est une bonne chose, au moins les professionnels de santé... Vous voyez ce qui se passe en Allemagne : les tests sont beaucoup plus répandus, et le nombre de morts est peut-être réduit par rapport à ça, parce que vous arrivez à cibler les gens plus facilement..."

Mais pourquoi avoir choisi un site éloigné des laboratoires, sur le port ? La réponse de François Machevin :

Écouter le podcast

"Cela pourrait faire peur aux gens qu'il y ait un mélange des genres entres les gens qui vont se faire soigner en médecine de ville, et les gens qui viennent pour du covid, donc on a préféré externaliser..."

Le drive test fonctionnera tant que nécessaire

Les échantillons sont analysés au Mans, et sont transmis en 24h. Le drive test de Saint-Nazaire peut dépister une soixantaine de personnes par jour, pour l'instant : une montée en puissance est envisagée, mais le laboratoire veut rester prudent :

Écouter le podcast

"On ne va pas s'amuser à prendre 300 personnes par jour, si on n'est pas sûr de faire les examens derrière. Les analyses sont réalisées dans notre laboratoire du Mans, par des équipes habilitées qui se relaient toute la journée, et même la nuit pour augmenter les cadences..."

CORONAVIRUS DRIVE TEST ST NAZAIRE TENTES.jpg (330 KB)

@YannLaunay

Le drive test est accessible uniquement sur rendez-vous. Les soignants de la région nazairienne qui souhaitent se faire dépister peuvent s’inscrire sur le site www.biolam.fr Le drive test de Saint-Nazaire est installé sans limite de durée : il fonctionnera tant que nécessaire.