Les premiers clients dans les campings de l'Ouest

4 juin 2020 à 1h29 par Alexandra BRUNOIS

Acte II du déconfinement : la vie reprend doucement son rythme... Des campings ont rouvert leurs portes hier, dans l'Ouest, et les premiers vacanciers de la saison sont au rendez-vous.

HIT WEST
Camping de Quiberon
Crédit: Yann Launay pour Hit West

Emilie et Mathieu, venus du Pas de Calais, ont garé leur camping-car à Quiberon, au camping 3 étoiles "Do Mi Si La Mi". Emilie est aide-soignante à l'hôpital, et Mathieu est informaticien. Ils ont travaillé sans interruption depuis le début de la crise, et sont plutôt soulagés d'avoir une semaine pour souffler :


Écouter le podcast


"J'attendais depuis 3 mois... Il faut voir autre chose aussi pour faire une coupure... Avec le covid, c'est tout le temps, tout le temps, tout le temps... On ne pense qu'à ça... Donc là? ça permet vraiment de faire une coupure... Le programme, c'est un petit tour de vélo, peut-être du paddle ou de la randonnée, ce soir un bon petit restaurant... On prend nos distances, il faut faire attention, mais il faut que le vie reprenne, il faut faire tourner l'économie..."


CAMPING DO MI SI LA MI QUIBERON 03 JUIN 2020 EMPLACEMENTS.jpg (431 KB)


Gilles et sa femme eux aussi avaient hâte de retrouver Quiberon et ce camping où ils ont leurs habitudes depuis des années. Ils viennent d'Avrillé, près d'Angers, et sont arrivés mardi parmi les tout premiers :


Écouter le podcast


"On était très très impatients... On a confiné gentiment, en étant un peu dégoûtés de ce qui se passait parce qu'on se disait qu'on aurait pu venir ici au camping plus tôt, on ne risque pas grand chose... On est en plein air, Je n'ai pas peur que le virus me saute dessus... On est ravis d'être là, de profiter de l'air de Quiberon... Il faut espérer qu'il n'y ait pas de deuxième vague, il ne faut pas faire n'importe quoi. Mais il ne faut pas être parano, parce qu'on ne fait plus rien... Prudents mais pas paranos..."


Un sticker 56 pour faire couleur locale


Gilles et sa femme viennent du Maine-et-Loire, mais leur voiture est immatriculée dans le Morbihan :


Écouter le podcast


"Je vous explique : j'ai collé un sticker 56 pour faire couleur locale... Quand le confinement a été annoncé, des Parisiens sont partis en Vendée, en Bretagne et ailleurs, et ils n'ont pas été super bien accueillis par les locaux, certains ont griffé les bagnoles, crevé les pneus... Alors je ne pense que les Quiberonnais se livrent à ce genre de facéties, mais on ne sait jamais, il suffit de tomber sur un abruti..."


CAMPING DO MI SI LA MI QUIBERON 03 JUIN 2020 FABIENNE ET ALAIN.jpg (525 KB)


Protocole sanitaire au Camping


Le camping s'est bien sûr organisé pour respecter le protocole sanitaire. Dans le bâtiment d'accueil, du gel est à disposition, un cheminement a été matérialisé pour éviter que les vacanciers ne se croisent de trop près : le camping s'adapte au contexte, comme l'explique le gérant, Luc Brouckaert:


Écouter le podcast


"On va devoir réinventer les animations : les animateurs seront là, on va trouver des solutions, trouver des choses sympas... Après, pour les sanitaires, évidemment on ne pourra pas passer après chaque personne... On fera des passages très fréquents, avec le produit adapté, mais si les gens peuvent nettoyer leur lavabo en partant, alors il y aura très très peu de risque..."


CAMPING DO MI SI LA MI QUIBERON 03 JUIN 2020 LUC BROUCKAERT ESPACE ANIMATIONS.jpg (350 KB)


Luc Brouckaert @YannLaunay


Le camping emploie 20 personnes, et tous seront mobilisés cet été. L'équipe est soulagée par cette réouverture, mais Luc Brouckaert reste habité par des sentiments contrastés :


Écouter le podcast


"Aujourd'hui, c'est grand sourire : les 100 km ont disparu, les clients commencent à arriver, on a pas mal d'appels, c'est extra... En espérant que l'été se passe bien, cela limitera la casse. Mais on est inquiets, quand même, on ne sait pas comment cela va se passer après l'été... C'est une année angoissante !"


Des propos recueillis par Yann Launay.