Les ponts de Mauves fermés pendant 7 mois

21 novembre 2019 à 4h15 par Dolorès CHARLES

Les ponts de Mauves-sur-Loire sous surveillance⬦ et en chantier en 2020. Ils seront fermés pendant 7 mois.

HIT WEST
Crédit: Dolorès Charles (Hit West)

Les ponts de Mauves-sur-Loire sous surveillance, bien avant l’effondrement du pont à Mirepoix-sur-Tarn, qui a fait deux morts lundi. Le conducteur d'un poids-lourd, probablement à l'origine de l'effondrement du pont suspendu en raison du poids du camion (plus de 50 tonnes contre les 19 autorisés), et une adolescente passagère d'un véhicule. Des enquêtes judiciaires et techniques sont en cours.

Ces ponts de Mauges, à l’est de Nantes, voient passer environ 4 500 véhicules par jour, et nécessitent un important programme de réhabilitation. En février 2020, le Département de Loire-Atlantique lancera un chantier de 4 ans (pour un montant de 23 millions d'euros). Les ponts seront fermés 7 mois. Pour le public, deux réunions d’information sont prévues les 11 et 13 décembre, à Divatte et à Mauves.

Mercredi 11 décembre à 19h salle de la Chapelaine à Divatte-sur-Loire.
Vendredi 13 décembre à 19h salle René-Guy Cadou, complexe sportif du Pré aux Oies à Mauves !

Communiqué du Département :

Situés sur la RD 31, les ponts de Mauves-sur-Loire font l’objet d’une surveillance renforcée par le Département de Loire-Atlantique depuis 2002.
Leurs pathologies, liées à la conception de ces ouvrages d’art construits à la fin du XIXe siècle et qui voient passer environ 4 500 véhicules chaque jour, nécessitent un important programme de réhabilitation. En février prochain, le Département va ainsi engager un chantier s’étalant sur quatre ans grâce à un investissement total de 23 M€. Les travaux vont notamment nécessiter une fermeture des deux ponts pendant environ 7 mois, du 17 février jusqu’en septembre 2020.

Le Grand pont et le pont de la Pinsonnière

La ligne des ponts de Mauves-sur-Loire est constituée de deux ouvrages, construits entre 1878 et 1882 et séparés par une levée de terre longue de 280 m : Le Grand pont, situé sur les communes de Mauves-sur-Loire (rive droite) et de Divatte-sur-Loire, franchit le bras principal de la Loire au nord sur une longueur de 482 m. Il compte 11 travées.nLe pont de la Pinsonnière, situé sur la commune de Divatte-sur-Loire, franchit le bras mort de la Loire côté sud sur 90 m de longueur. Il compte deux travées.

Les deux ouvrages sont des ponts métalliques de type « pont cage », une structure qui limite leur niveau de service en termes de gabarit et de résistance.

Une évolution préoccupante des dégradations

Le Département a placé la ligne des ponts de Mauves-sur-Loire sous surveillance renforcée depuis 2002. Les principales pathologies sur les ouvrages sont liées à leur conception propre :

-Dégradation avancée des voutains en briques : des plaques ont été posées sous la chaussée en 2014 et de filets anti-chute de briques installés en 2015.
-Corrosion avancée des pièces de pont.
-Corrosion généralisée de la charpente métallique, qui conduira au décapage complet du métal dans le cadre du programme de réhabilitation.
-Tassement de certaines fondations sur pieux en bois (une cavité a dû être comblée sous une pile en 2014), qui nécessitera des travaux de confortement

Un important programme de réhabilitation

Le programme de travaux conduit par le Département a pour objectif de garantir la durabilité et la sécurité des ouvrages. Il va également permettre d’améliorer la traversée de la Loire par les cyclistes et les piétons grâce à la création de passerelles. Le programme de travaux comprend :

-Le confortement des fondations et la reconfiguration des protections au pied des appuis.
-Le remplacement du hourdis existant (voutains de briques et dalles en béton) par un tablier neuf en béton fibré à ultra haute performance (BFUP), déjà utilisé pour la réhabilitation du Grand pont de Thouaré-sur-Loire.
-Le remplacement des appareils d’appuis.
-La réparation de la charpente métallique.
-La réfection complète de la protection anticorrosion avec une remise en peinture de la même teinte bleue que celle des ponts de Thouaré-sur-Loire.
-La création de deux passerelles en encorbellement de 2 m de largeur utile de chaque côté des ouvrages pour le passage des cyclistes et des piétons.
-Les aménagements spécifiques de raccordement des passerelles aux cheminements
terrestres en bouts de ponts.

Le budget prévisionnel de l’opération est estimé à 23 M€, financés par le Département (19,7 M€) et Nantes métropole (3,3 M€), avec la participation de l’Etat pour les passerelles dédiées aux déplacements doux. Une subvention de la Région des Pays de la Loire est également espérée pour la réalisation de ces passerelles.