Actualités régionales

Les illuminations de Rochefort-en-Terre sauvées

19 novembre 2019 à 07h07 Par Alexandra BRUNOIS
Crédit photo : Yann Launay

Les illuminations de Rochefort-en-Terre sauvées... Le conseil municipal de la cité morbihannaise a finalement validé hier soir la durée des illuminations et surtout leur coût. Coup d'envoi pour 5 semaine du 29 novembre au 5 janvier. Un reportage de Yann Launay

Hier soir lors d'un conseil municipal extraordinaire, l'opposition majoritaire a finalement voté l'enveloppe financière nécessaire à la sécurité. Les opposants au maire ont aussi abandonné leur demande de réduire la durée des illuminations à 3 semaines au lieu de 5. Résultat : 360 000 leds s'allumeront bien chaque soir à Rochefort, du 29 novembre au 05 janvier. Au grand soulagement des commerçants, comme Valérie et Dominique, confiseurs :

Écouter le podcast
"Soulagés, bien sûr, parce qu'il y avait du chômage en jeu : il ne faut pas oublier qu'il y a des gens qui travaillent saisonnièrement. Par exemple nous avions deux personnes que nous n'aurions pas pu embaucher au mois de décembre s'il n'y avait pas eu les illuminations."

Soulagement aussi du maire, Jean-François Humeau, qui veut pouvoir accueillir comme l'hiver dernier quelque 200 000 visiteurs :

Écouter le podcast
"Economiquement, quand on sait ce que cela représente pour les 60 boutiques, artisans, commerçants, artistes... On a réussi économiquement à faire bouger énormément de choses, on a mis du temps... Aujourd'hui, c'est l'apothéose, il faut que cela dure : il faut de la qualité au niveau de la sécurité, au niveau des éclairages, au niveau des parkings, c'est pour cela que l'on embauche 8 personnes pour pouvoir garer décemment les gens qui arrivent..."

Rochefort-en-Terre-iIlluminations (2).jpg (132 KB)

Mais finalement, le coût de la sécurité à 30 000 euros n'était pas réellement le problème, de l'aveu même de l'opposition au maire. En fait, les illuminations ont bien failli être victimes du climat de tension qui règne à Rochefort en Terre : depuis deux ans, une majorité des conseillers municipaux s'est retournée contre le maire, à qui il est reproché un éxercice trop personnel du pouvoir et un manque de transparence, comme l'explique Stéphane Combeau, ex premier adjoint et chef de file de l'opposition :

Écouter le podcast
"Même pour les conseillers qui sont encore aujourd'hui avec le maire, ce problème existe, c'est : "comment peux-tu justifier cette dépense, qu'y at-il derrière ? Réponse du maire : "cela ne vous regarde pas", ou pire... Le maire ne démissionnera jamais, et ce n'est pas à une majorité de 9 de démissionner... C'est une situation que l'on connaîtra jusqu'aux élections..."

C'est après la participation victorieuse de Rochefort au Village Préféré des Français que l'unité du conseil municipal à volé en éclats : peut-on y voir un lien de cause à effet ? La réponse de Jean-François Humeau :

Écouter le podcast
"Stéphane Bern, quand on a fait "Le Village", il a été bien reçu, il a aimé le village, il a aimé son maire aussi... Après Stéphane Bern m'appelle pour me dire : "l'année prochaine on remet ça et on le fait encore en direct de Rochefort en Terre"... Et fin 2017 on se retrouve "Plus beau village de Noël"... Tout cela a créé des jalousies..."

Jean-François Humeau vient de confirmer qu'il ne se représentait pas aux municipales en mars prochain.

Les illuminations de Rochefort en Terre seront inaugurées le vendredi 29 novembre, à 19h.