Les forains en colère, ils veulent travailler !

12 octobre 2020 à 7h51 par Dolorès CHARLES

Les forains entament aujourd'hui un mouvement de protestation, reconductible, face aux restrictions sanitaires qui les empêchent de travailler.

HIT WEST
Crédit: Hit West (archives)

Un peu partout en France et dans l'Ouest, les forains ont mené une opération escargot ce matin et des bouchons se sont formés sur la Nationale 165 entre Vannes et Auray, dans le Morbihan, mais d’autres opérations similaires ont eu lieu en France, Dolorès Charles :

Écouter le podcast

« Vannes, mais aussi Paris, Marseille, Lille, Rouen ou Le Havre... Des opérations escargot un peu partout sur le territoire, à l’initiative de la Fédération des forains de France, professionnels du cirque aussi et même autocaristes pour interpeller le gouvernement sur leurs difficultés actuelles en plein covid. Depuis le début de l’épidémie, de nombreuses fêtes foraines ont dû être annulées et certains patrons de manèges ont financièrement beaucoup perdu. Aussi la Fédération réclame « la création d’un fonds de solidarité universel »… A Vannes, les forains ont mené leur action par solidarité justement avec leurs collègues, car la fête foraine est maintenue à samedi (17 octobre) au parc Chorus. Une délégation doit remettre au préfet du Morbihan un rapport sur les conséquences économiques de l’épidémie sur le secteur. »

La France compte un peu plus de 50 000 forains, et l’activité génère 200 000 emplois directs ou indirects. A Nantes, la fête foraine s’est aussi tenue en septembre, avec un protocole sanitaire strict, et à Cholet elle se poursuit jusqu’au 1er novembre, là encore avec port du masque obligatoire, entrée et sortie uniques, etc.