Les étudiants de l'Ouest mobilisés contre la loi ORE

11 avril 2018 à 5h10 par Katell LAGRE / Dolorès CHARLES

La mobilisation contre la loi ORE s'étend dans l'Ouest, après Nantes, Angers et Rennes 2 appellent au blocage ou à la grève.

HIT WEST

A la FAC, les étudiants étaient réunis en Assemblée générale ce mardi, à Nantes. Pour eux, avec la Loi ORE (Orientation Et Réussite) les jeunes ne pourront plus choisir librement leur orientation. L'assemblée a voté le blocage des examens tant que la loi ne sera pas abrogée et la validation du semestre perdu. D’autres étudiants non-grévistes ont demandé « un retour à la paix sur le campus. » La réponse du Président n'a pas tardé sur les réseaux sociaux.

Sur le campus d’Angers, pas de blocage mais un appel à la grève pour le 19 avril a été voté hier, ainsi qu’un boycott des commissions de sélection du dispositif ParcourSup.

Enfin à Rennes, près de 1 500 étudiants ont assisté à l’Assemblée générale sur le campus de Rennes 2. Ils ont voté la poursuite du blocage de la fac jusqu’à lundi, toujours pour protester contre la réforme de l’entrée à l’Université.