Les entreprises sommées de reprendre le travail

20 mars 2020 à 12h03 par Emilie PLANTARD

Coup de tonnerre dans le monde de l'entreprise. Après avoir invité les français à se confiner au maximum, le gouvernement appelle les entreprises à la responsabilité en leur demandant de reprendre leur activité. Une annonce qui sème la confusion.

HIT WEST
Crédit: @ATP

Une à une depuis mardi midi, les entreprises ont cessé leurs activités pour laisser les salariés en confinement à domicile, par précaution ou faute d’être livrées en matériaux. Qu’à cela ne tienne, les préfets du Morbihan et de la Loire-Atlantique l’ont rappelé hier, il faut que l’activité économique continue. Claude D’Harcourt, préfet des Pays-de-la-Loire :

Écouter le podcast 

"J’ai engagé des discussions avec la Fédération des Travaux Publics et dans les heures qui viennent les professions du bâtiment pour examiner avec eux, tous les points de difficulté qui peuvent rencontrer, qui sont de nature très variable. Il est important que chacun, à son niveau, fasse tout ce qui est dans son ressort pour que l’activité économique, même à bas bruit. Et que dans le même temps, les entreprises mettent en œuvre les mesures de protection sanitaire et de sécurité. Nos concitoyens sont suffisamment intelligents pour trouver le point de passage sur ces questions de mesures de protection sanitaire."

Du travail, plus que du chômage partiel

Le gouvernement s’est engagé à faciliter l’utilisation du chômage partiel par les entreprises qui verraient leur activité s’arrêter. Cependant, le préfet insiste sur le fait que les entreprises doivent prioriser le travail. En priorité les commerces indispensables, comme les garages automobiles, les boulangeries… Même si l’activité actuelle n’est pas rentable, même si l’épidémie fait peur aux salariés.

Écouter le podcast

"La question n’est pas de bénéficier du chômage partiel. Il revient au patron de l’entreprise de faire le point avec ses salariés, sur la mise œuvre la plus intelligente possible des mesures de protection sanitaire. C’est la responsabilité du patron d’entreprise mais c’est aussi celle du salarié d’être pragmatique et de trouver, dans les enceintes dans lesquelles ils travaillent, le moyen le plus adapté. Donc nous appelons à cette discussion mais cette discussion ne doit pas se conclure par la fermeture de l’établissement."

Deux visions du monde professionnel s’affrontent en ce moment, celle du terrain et celle des autorités… Lundi, de nombreux salariés devraient pourtant reprendre le chemin du travail, coûte que coûte, malgré l'inquiétude et la colère des professionnels.

https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/loire-atlantique/coronavirus-appel-au-travail-le-coup-de-gueule-du-president-de-la-cpme-pays-de-la-loire-7a5b50b0-69e2-11ea-9650-9e1235ad457b?fbclid=IwAR2ugmeQKg6Ryy_gaxSnPzhKNod58oAY6yfewRn1Y9rD2LBp6E1FgIiTxOo