Les contrôles d’attestations, en ville aussi !

4 novembre 2020 à 8h56 par Emilie PLANTARD

Depuis quelques jours, la Police est mobilisée pour effectuer des contrôles d'attestations auprès des gens qui dérogent à l'obligation de confinement. Comme au printemps dernier⬦

HIT WEST
Crédit: @Hit West

A Nantes, les rues de la ville n’ont pas l’effervescence habituelle mais ne sont pas aussi vides qu’en mars dernier, quand le premier confinement a été imposé. Travail, école, courses… Les raisons sont nombreuses pour sortir de chez soi, mais la Police veille. Si une souplesse a été accordée jusqu’à la fin des vacances de la Toussaint, les contrôles des attestations sont désormais réguliers. Les verbalisations aussi. Le capitaine de Police Anne-Sophie Rouland est chargée de communication à la DDSP 44 :


Écouter le podcast
"On a fait preuve de discernement pendant le week-end du 1er novembre, pour le retour des vacances, pour les messes de la Toussaint mais l’heure de la pédagogie est terminée, les verbalisations sont d’office si les usagers ne sont pas dotés de l’attestation de déplacement. Vous risquez une amende de 135 euros, comme pour le premier confinement. Je pense que c’est moins difficile qu’au 1er confinement dans la mesure où c’est établi et les gens ont conscience que c’est pour des raisons sanitaires, que c’est pour lutter contre la pandémie. Ils sont réceptifs et accueillent bien les contrôles dans la globalité."



Bis repetita...


En circulant à pied en centre-ville, les 3 agents de police interpellent les quelques passants, leur demandent de présenter leurs attestations. Après le port du masque, une nouvelle contrainte que la plupart semblent accepter, un peu fatalistes…


Écouter le podcast
"(Ambiance) Bonjour monsieur, Police s’il vous plaît, je vais vous demander de nous présenter une attestation… Qui correspond, tout est parfait, merci… Oui c’est extrêmement contraignant, c’était ça déjà il y a 4 mois et là on repart exactement dans le même principe… C’est normal, il faut accepter, la loi c’est pour tout le monde. Il faut sortir avec l’attestation, tout à fait normal… C’est carrément pénible mais bon… Pas le choix !"


Une attestation pour aller à l'école


La scolarisation des enfants nécessite des autorisations de sorties spéciales, que les écoliers doivent pouvoir présenter en cas de contrôle. Le chef du commissariat du centre-ville, qui effectuait les contrôles ce mardi, rappelle qu’il n’y a pas d’exception.


Écouter le podcast
"(Ambiance) Je vais vous demander de présenter une attestation… Comment ça se fait que vous ne l’avez pas générée ? Je viens juste de sortir du lycée, je suis partie très vite… Il faut juste l’attestation scolaire… Ah ok ! Je sors du lycée, je rentre chez moi, on n’a pas beaucoup d’informations, on ne sait pas trop ce qu’il faut faire, ce qu’il ne faut pas faire… S’il faut des attestations ou pas, on se perd beaucoup en fait… Le confinement impose qu’il s’applique à tout le monde, c’est pour ça qu’il a été demandé à chaque établissement de produire des attestations pour chacun des élèves, de telle sorte qu’ils puissent aller à leurs cours et en revenir, et également à l’attention des parents pour rappel."


controles police ville.JPG (1.03 MB)


Peu de passants dans les rues du centre-ville


Une actualité chargée pour les policiers


Dans cette actualité chargée, les contrôles des attestations de sortie sont une mission supplémentaire pour les officiers de police, qui les intègrent dans une mission plus globale de patrouille. Anne-Sophie Rouland :


Écouter le podcast
"Nos patrouilles de police elles ont multiples missions c’est-à-dire qu’elles vont contrôler les édifices religieux dans le cadre de Vigipirate, elles vont faire des patrouilles dynamiques aux abords des établissements scolaires, ou aux abords de la gare et sur ces lieux elles vont aussi contrôler dans le cadre du respect des mesures sanitaires les attestations de déplacement des usagers. Tout le monde est mobilisé pour la sécurité de tous."


Pas de verbalisation durant ce reportage et les chiffres depuis le début de ce confinement ne sont pas encore disponibles à Nantes mais force est de constater que les mesures sanitaires (port du masque, attestations de déplacement…) semblent y globalement respectées.