Les centres de rééducation craignent pour leur avenir en Bretagne

27 janvier 2017 à 7h28 par Alexandra BRUNOIS

HIT WEST

Les centres de rééducation craignent pour leur avenir en Bretagne. Kerpape à Ploemeur, Perharidy à Roscoff, Bodiffé à Plémet ou encore Saint-Yves à Rennes pourraient voir leur subventions baissées. En cause : l’obligation de la tarification à l’acte qui sera mis en vigueur le 1er mars. Il s’agit de mesurer leur activité et fixer ensuite leur budget… un budget qui sera forcément revu à la baisse selon les professionnels bretons.