Les bretons encore trop exposés aux radiations

7 juin 2018 à 13h27 par Katell LAGRE

HIT WEST

Elle est chargée de vous protéger, et de protéger l'environnement, des risques liés aux radiations : l'Autorité de Sûreté Nucléaire a présenté son bilan, pour 2017, en Bretagne.

Un bilan jugé globalement satisfaisant. Dans le secteur médical, la protection des patients et des travailleurs progresse, mais des efforts restent à faire, selon l'ASN, tout particulièrement pour les images réalisées pendant des opérations chirurgicales. Les explications de Pierre Siefridt, chef de division ASN Bretagne - Pays de la Loire :

Écouter le podcast
"Les pratiques d'imagerie radioguidée utilisent des appareils de radiologie pour guider les instruments des chirurgiens à travers le corps et réaliser leurs opérations. Ces pratiques exposent les patients et les travailleurs qui les utilisent à des doses de radioactivité conséquentes. Un nombre insuffisant de professionnels ont suivi les formations pour utiliser les appareils, des appareils qui ne sont pas suffisamment optimisés pour réduire l'exposition des patients.."

Aucun accident grave n'a été relevé, en 2017, que ce soit dans le secteur médical ou industriel. Mais l'Autorité de sûreté nucléaire a dû hausser le ton après une nouvelle perte de grains d'iode faiblement radioactifs au CHU de Brest :

Écouter le podcast
"On utilise les grains d'iode pour le traitement du cancer de la prostate. A l'occasion d'un de ces traitements, 3 grains d'iode ont été perdus et éliminés avec les autres déchets, dans les filières classiques, puis retrouvés à l'entrée de l'usine d'incinération de Brest, équipée de portiques de détection de la radioactivité. A la demande de l'ASN, le CHU de Brest a renforcé ses dispositifs pour éviter qu'un tel événement ne se reproduise.."

Reportage de Yann Launay.