Les Accroche-Cœurs ont séduit malgré la pluie

11 septembre 2017 à 1h33 par Dolorès CHARLES

Les Accroche-C-urs, au rythme des averses de pluie cette année, à Angers.

HIT WEST
Crédit: Accroche-c-urs - Angers

La plupart des spectacles programmés vendredi soir ont été annulés à cause de la pluie mais la programmation, autour du thème “So british” dans le contexte du Brexit, a été saluée et appréciée. Plusieurs compagnies britanniques étaient programmées Spectacles de musique, danse, arts du cirque et théâtre…  Orchestrée par Calixte de Nigremont, la consultation Plantagenêt sur le rattachement de l’Angleterre à l’Anjou a connu un succès retentissant : 9.290 votants se sont exprimés à travers les urnes. Le « Oui/Yes » l’a emporté avec 81% des suffrages.


Le communqiué complet de la ville d'Angers



"L’édition 2017 des Accroche-Coeurs a mobilisé les Angevins. Le festival a proposé avec succès, dans une ambiance festive et familiale, une programmation unanimement saluée autour du thème “So british” dans le contexte du Brexit. En dépit de conditions météorologiques difficiles, le public s’est investi dans cette édition britannique jusque dans la météo.

L’édition 2017 en quelques points :
 
“So british”
Les Angevins (et les conditions météorologiques) se sont approprié le thème “So british” de cette édition 2017. Nombre de specta(c)teurs ont revêtu pour l’occasion un couvre-chef d’inspiration britannique.

Une programmation variée
L’édition 2017 s’est caractérisée par la grande variété des propositions artistiques, que ce soit dans les formes, les esthétiques ou les jauges. Le public a pris plaisir à découvrir des spectacles de musique, danse, arts du cirque et théâtre.
Une programmation musicale renforcée et des déambulations plus nombreuses qui ont permis d’investir davantage l’espace public et les rues du centre-ville.
Les nombreux concerts ont attiré un nouveau public, essentiellement composé de jeunes.

Un festival concentré en centre-ville
Le périmètre du festival a été recentré en centre-ville. L’espace public a été profondément transformé le temps d’un week-end et a permis de découvrir de nouveaux sites comme l’hôtel Joubert et le collège de la Cathédrale.

Un espace jeune public plébiscité
Le jardin du musée des Beaux-Arts a été adapté au public familial en reprenant l’univers magique d’Alice au Pays des Merveilles. Les familles se sont approprié cet espace conçu pour le jeune public.

Une mise en décor réussie pour une expérience immersive
Les rues de la ville se sont drapées des couleurs du Royaume-Uni. La scénographie de la place du Ralliement et la décoration des commerces de centre-ville ont plongé le public dans un univers à très forte identité graphique.   

La forte implication des Angevins
- Plus de 700 chapeaux ont été confectionnés par les Angevins durant les ateliers.
- Plus de 200 Angevins ont participé à la parade (Crazy Frogs).  

Dimension internationale accrue
L’événement participe (à sa manière) au rapprochement franco-britannique.
Plusieurs compagnies britanniques étaient programmées lors de cette édition. Le musicien chinois Mickey Zhang (en coproduction avec l’Institut Confucius) s’est produit place Kennedy. Les délégations des villes jumelles étaient présentes lors de l’événement.

Des espaces de convivialité au succès renouvelé
Le Village des saveurs, le jardin du musée des Beaux-Arts, la rue Toussaint, l’Espace de la Godeline (en collaboration avec la Fédération viticole des vins de Loire) ont offert des espaces de convivialité accessibles et confortables. Ils ont été facilement identifiés par le public grâce à une mise en décor soignée.  

Une forte mobilisation autour de la Consultation Plantagenêt

Orchestrée de main de maître par Calixte de Nigremont, la Consutation Plantagenêt a connu un succès retentissant.
9290 votants se sont exprimés à travers les urnes. Le « OUI/YES » l’emporte avec 81,35% des suffrages. La campagne de Calixte de Nigremont en faveur du rattachement de l’Angleterre à l’Anjou a été largement suivie par le public des Accroche-Cœurs désireux de renouer avec l’hégémonie impériale angevine. « Make Angevin Empire Great again », scandent les partisans du « OUI / YES » en l’attente des réactions de la communauté internationale.
En chiffres :
- 9290 votants à 18h ce dimanche.
- 7758 votants, soit 81,35%, en faveur du OUI
- 1732 votants, soit 18,65%, en faveur du NON
- 400 participants à “The big Manif” (samedi, 15h, depuis la place Sainte-Croix).
- 500 participants  au “Grand débat” (samedi, 19h, place Michel-Debré), animé par Franck Ferrand (historien journaliste d’Europe 1) et Calixte de Nigremont.   
 
Les coups de cœur du festival
- Une cérémonie d’ouverture « So british », haute en couleur… de parapluies !
- Trois : un partenariat avec l’école du cirque tout en poésie et délicatesse la création de La Compagnie du trépied  
- Un incontournable du festival : l’installation interactive innovante Coup de cœur  de Franck Pelletier (Collectif Les Allumeurs, JC Keller), enlacée par les tentacules d’Octopus Attacks !
- Un grand spectacle qui a marqué l’édition : As the World Tipped par Wired aerial theater.
- Parmi les coups de cœur du public : Tribute to the Beatles, The King of the Kingdom, Le Bringuebal, La piste à dansoir, Trolleys et les fanfares.
- Quelques spectacles qui portaient un regard sur notre société actuelle : As the World tipped (Wired aerial theater), Out !(Collectif Random)
- Une Der des Der festive et émouvante de la fanfare A la Gueule du Ch’val.
- Un opéra de rue déjanté : The Fairy Queen (Ensemble Contraste & the Company Deracinemoa)

Des partenariats féconds
50 partenaires, dont une dizaine de nouveaux et 2 mécènes

La Ville d’Angers a renforcé sa collaboration avec des partenaires multiples, des secteur économiques, culturels et associatifs :
- Huit associations du Village des Saveurs,
- Fédérations nationale et régionale des arts de la rue,
- XTRAX (fédération britannique des arts de la rue)
- Arts Council England,
- CNAR,
- École de cirque,
- Institut Confucius,
- École maîtrisienne des Pays de la Loire.
- Ainsi sur l'ensemble des mécènes et partenaires économiques du festival, parmi lesquels, notamment: Orange, Ackerman, Fraikin, Brico dépôt, Espace PDO et Qowisio.

Adopte un artiste gagne en visibilité
Pour sa seconde édition, le « off » du festival, “Adopte un artiste” monte en puissance. 20 artistes ont été programmés dans 15 lieux du centre-ville et de la Doutre.

Une dimension professionnelle
Les rencontres professionnelles, en partenariat avec la Fédération nationale des arts de la rue, la Fédération régionale et le CNAR, constituent une nouveauté du festival.
Elles permettent de mettre en relation les compagnies du territoire et les programmateurs nationaux.

Une coopération réussie entre la Ville d’Angers et le Loup Blanc
Le Festival est le résultat d’une coréalisation fructueuse entre la Ville et Le Loup Blanc : la confiance de la Ville a été renouvelée à Jacques Humbert et au Loup Blanc pour la prochaine édition."