Législatives : En pays de la Loire, La république en marche remporte 24 sièges sur 30 circonscriptions

20 juin 2017 à 6h26 par La rédaction

HIT WEST

La république en marche décroche la majorité absolue. Prés de 360 sièges sur 577  à l'assemblée nationale à l'issu de ce second tour des législatives hier soir.

8 députés pour le fn. 26 pour la France insoumise. 46 pour le PS et 135 pour les républicains.

Pour le PS c'est 360 de moins par rapport à la précédente législature et 72 de moins pour les républicains.

Un scrutin avec une abstention record sous la 5e république, prés de 57%.

Dans l’ouest, La république en marche remporte 24 sièges sur 30 circonscriptions. Contre 3 pour les socialistes, 2 pour LR et un UDI.

Précédemment, il y avait, 18 députes de gauche  en région Pays de la Loire et 11 de droite.

Deux départements, la Loire atlantique et la Vendée offrent meme tous leurs sièges à la république en marche. De 2012 à 2017, 8 des 10 députes étaient socialistes en Loire atlantique.

A contrario, en Sarthe et en Mayenne, les électeurs ont fait le choix de la diversité puisque gauche, centre et droite seront représentés.

Où les socialistes maintiennent trois députés : l’ancien ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll à Sablé-sur Sarthe, la député du Mans Marietta Karamanli et l’ancien secrétaire d’État à l’agroalimentaire Guillaume Garot à Laval.

à Mayenne l’UDI Yannick Favennec repart pour un troisième mandat.

La droite sauve aussi un siège dans la Sarthe avec l’élection de Jean-Carles Grellier.

Pour trouver le second élu LR de la région il faut se tourner vers le Maine et Loire. Jean Charles Taugourdeau réélu pour la quatrième fois à Saumur-sud. Les 6 autres circonscriptions sur 7 en Maine et Loire, ont été remportés par la république en marche, c’est le département de la région qui comptait pourtant le plus de député LR sous la précédente législature.

La droite perd également des fiefs, comme la Baule, Christophe Priou ne se représentait pas, laissant place à Franck Louvrier mais l'ex conseiller com de nicolas Sarkozy a été battu par une candidate en marche.

Trois députés retrouvent l’Assemblée nationale sous l’étiquette En Marche cette fois : ce sont l’écologiste François de Rugy (Nantes-Orvault) qui devrait être candidat au perchoir. Et deux ex-socialistes ayant rallié le mouvement d’Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle : Sophie Errante (vignoble nantais) et Yves Daniel (Châteaubriant-Ancenis).

Dans l’ouest, la république en marche remporte 24 sièges sur 30 circonscriptions. Contre 3 pour les socialistes, 2 pour LR et un UDI.

Les anciens ministres socialistes Stéphane Le Foll et Guillaume Garot sont réélus, en Mayenne et en Sarthe, tout comme la députée ps de la Sarthe Marietta Karamanli.

Les 2 députés LR rescapés sont  Jean-Charles Taugourdeau réélu dans le Maine et Loire et Jean Carles Grelier dans la Sarthe. 

Seul député UDI en pays de la Loire : Yannick Favennec réélu en Mayenne.

Partout ailleurs, les candidats la république en marche décrochent leurs entrées à l’assemblée nationale, pour la plupart, ce sera la première fois.

Sauf pour 3 d’entre eux … réélus sous l’étiquette En Marche cette fois : ce sont l’écologiste François de Rugy (Nantes-Orvault) qui devrait être candidat au perchoir. Et deux ex-socialistes ayant rallié le mouvement d’Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle : Sophie Errante (vignoble nantais) et Yves Daniel (Châteaubriant-Ancenis).

Une assemblée bouleversée, la représentation de la gauche à l'Assemblée nationale, toutes sensibilités confondues, est l'une des plus faibles de la 5e République.

223 femmes élues, parité parfaite  en pays de la Loire  avec 15 femmes et 15 hommes.

Grand chelem en Loire atlantique et Vendée pour la république en marche, avec les défaites des députés PS sortants Hugues Fourage dans la 5ème circonscription de Vendée. Et Michel Menard dans la 5e circonscription de Loire atlantique. Dans le Maine et Loire, la république en marche remporte 6 des 7 circonscriptions,

Seul le LR Jean-Charles Taugourdeau en Maine-et-Loire est réélu …

En Mayenne, les résultats sont plus partagés, Guillaume Garot, ancien ministre socialiste est confortablement réélu, tout comme l'udi  Yannick Fevennec, qui repart  pour un 4e mandat, Géraldine Bannier, élue député en marche sur château gontier … est la premiere femme députée en Mayenne

Prise de fonction cette semaine, avec un week end d’intégration pour les députés nouvellement élus