Le Voyage à Nantes prépare sa ligne verte

27 mai 2020 à 7h07 par Emilie PLANTARD

Alors qu'une grande partie de l'offre culturelle va devoir sommeiller tout l'été, le Voyage à Nantes prépare une édition décalée, dans le temps cette fois.

HIT WEST
Crédit: @VAN

Le confinement a mis un coup d’arrêt aux préparatifs de cette 9è édition du célèbre Voyage à Nantes, mais la décision a été prise de maintenir l’événement et de le repousser d’un mois, du 8 août au 27 septembre 2020. Il a alors fallu s’adapter à ces 2 mois de confinement et l’impossibilité de concevoir les œuvres, pour proposer un VAN remodelé, mais bien debout. Jean Blaise, directeur du VAN :

Écouter le podcast
"Ça a été compliqué parce que, pour la première fois, on ne maîtrisait plus. Et tout ce qu’on avait imaginé une semaine, il fallait le remettre en question la semaine d’après. Ça a été plus long que prévu ce confinement, et chaque fois il a fallu imaginer, remplacer une œuvre, repousser une exposition, reporter une œuvre à l’année prochaine, en faire venir une autre déjà réalisée… On était vraiment déterminés à ce que l’événement ait lieu, donc on l’a fait. On a adapté la programmation à la situation."

Encore de grands et beaux moments

Cet été, le VAN sera donc un des seuls événements culturels majeurs à être maintenu. Une aubaine pour le tourisme nantais, qui devra se passer de ses visiteurs étrangers, du moins pour une grande partie. Qu’importe, l’offre du parcours artistique sera généreuse, savant mélange d’installations pérennes et éphémères, avec quelques grands moments en perspective :

Écouter le podcast
"Les grands moments ce sont des lieux, comme le théâtre Graslin avec l’installation de Stéphane Thidet qui créé une immense cascade sur le parvis du théâtre, comme un rideau qu’on va pouvoir traverser, puis une très belle exposition de Feipel et Bechameil à la HAB Galerie, une sculpture un peu particulière sur la place Royal, d’Elsa Sahel, et c’est un peu le pendant du Manneken Pis masculin de Bruxelles, là on a la Manneken Pi féminine de la place Royal, c’est très marrant."

RIDEAU, STÉPHANE THIDET, PLACE GRASLIN, LE VOYAGE À NANTES 2020 ESQUISSE © STÉPHANE THIDET.jpeg (3.04 MB)

La ligne verte, jusque dans le vignoble

C’est donc sur un parcours encore rallongé (vers le bas Chantenay et la pointe est de l’île de Nantes) que la ligne verte va emmener les voyageurs. Ça, c’est certain. Mais des incertitudes reposent encore sur les dates d’ouverture des musées, la date d’inauguration de la gare où sera diffusée le nouveau film de présentation du VAN, initialement prévu en juillet et reportée en octobre, ou celle de cette nouvelle œuvre magistrale, très attendue : Le « Porte-vue », extraordinaire belvédère dressé sur les hauteurs de Château-Thébaud, au cœur des vignes.

Écouter le podcast
"Ça fait 4 ans qu’on y travaille. Sur ce paysage magnifique, créer un belvédère qui va s’avancer de 20m dans le vide, pour découvrir ce paysage, la rivière, ce paysage de Vignoble. Ce porte-vue va attirer énormément de visiteurs, y compris tous les nantais, et donc va aider à la promotion aussi du vignoble qui est un de nos territoires importants. Pour nous, le vin de Nantes doit faire partie de l’offre touristique nantaise."
L’œuvre, qui devait être livrée en juillet 2020, sera accessible au public à partir du mois d’octobre.

LE PORTE-VUE, EMMANUEL RITZ - PONT CAFFINO CHÂTEAU-THÉBAUD ESQUISSE © EMMANUEL RITZ.jpg (13.18 MB)

Le VAN en difficulté aussi

La crise, la société publique locale Le Voyage à Nantes la prend de plein fouet, comme tout le tissu culturel français. L’événement estival est largement financé par Nantes Métropole et ne devrait pas voir son existence remise en question. Mais les budgets devront peut-être s’adapter…

Écouter le podcast

"Le problème il va e poser pour nous quand même à court terme, parce que là on est en train de perdre 50% des recettes du château et des Machines. Au moins 50% de nos recettes propres, si ce n’est plus. Ce n’est quand même pas rien, 50% de 13 millions, 6,5 millions d’euros, c’est beaucoup. Je ne sais pas comment on rebondira, mais on rebondira. Si on doit tenir compte des problèmes financiers qu’on aura, il faudra plutôt revoir la formule, que de faire une proposition médiocre."

Rendez-vous sur la ligne verte le 8 août !