Le Voyage à Nantes : C'est parti !

5 juillet 2019 à 6h04 par Emilie PLANTARD

La nuit du VAN, ce samedi 6 juillet, lance la 8è édition de l'événement estival le plus décalé décalé de Nantes. L'-uvre majeure de 2019 sera sans doute ce belvédère sur lequel on pourra admirer la ville depuis la butte Sainte-Anne. Mais elle ne sera qu'une goutte d'eau dans le flot d'-uvres temporaires et pérennes.

HIT WEST
La maquette du belvédère
Crédit: @VAN

Pour cette 8è édition du Voyage à Nantes, l’artiste Tadashi Kawamata est de retour sur la scène locale. 10 ans après avoir construit « l’observatoire » de Laveau sur Loire pour Estuaire 2009, l’artiste japonais remet la main à la pâte pour élever un « Belvédère de l’Hermitage » tout en haut de la Butte Sainte-Anne, tel un nid de bois posé à près de 20 m du sol. Une passerelle s’allongera dans le vide, permettant de s’avancer au maximum pour découvrir, au loin, la ville de Nantes. Jean Blaise, directeur du Voyage à Nantes se réjouit d’étendre ainsi le parcours du VAN.

Écouter le podcast

« On voulait aller jusque sur la butte Sainte-Anne montrer ce paysage splendide sur l’île de Nantes et ce petit village de la butte Sainte-Anne aux touristes. Donc on a imaginé réaliser, construire et cela fait 3 ans qu’on y pense, un belvédère et on l’a confié à Tadashi Kawamata. On avancera sur à peu près une trentaine de mètres dont 10 m dans le vide au-dessus de la route. Je pense que ça sera vertigineux et ça sera beau de voir la ville de cet endroit-là. »

Des oeuvres sur les principales places de Nantes

Thème récurrent à Nantes, le nid fera des petits tout au long de la Loire, depuis la butte Sainte-Anne jusqu’à la gare SNCF dont l’esplanade sera terminée. On découvrira donc, en haut d’un lampadaire ou d’une façade, de potentiels abris pour les oiseaux.

Près de la place du Bouffay, la façade datant du XV de la petite rue des Echevins sera entièrement peinte ! C’est l’artiste Flora Moscovici qui s’y collera pour faire ressortir les reliefs de la pierre mais n’ayez crainte, le bâtiment reprendra son aspect originel au fil des mois. Place royale, Stéphane Vigny installera une foule de statues « toutes-faites » en pierre reconstituées. La place Graslin quant à elle, sera équipée d’une horloge d’un genre très… Spécial.

Écouter le podcast

« Celle de la place royale, ça va être une révolution ! C’est une grande manifestation de 700 personnes et ces 700 personnes sont des sculptures, vous savez celles qu’on trouve au bord des routes pour décorer son jardin. On a la reproduction de toutes les grandes statues antiques, des Vénus, des Hercules… Ces statues de jardin qu’on regroupera là. Ca va être très étrange… Une image. »

Écouter le podcast

« Place Graslin aussi c’est pas mal ! On n’a pas d’horloge dans cette ville et donc on a imaginé que sur cette place on ait une horloge humaine et donc on a fait appel à Malachi Farrell qui est un artiste trublion et qui a imaginé un coucou qui dominera la place Graslin et qui toutes les heures, va donner l’heure. Et puis il y a aussi l’horloger qui est là pour surveiller ce coucou et qui interviendra 6 fois par jour avec des performances très particulières… »

Le VAN prend soin aussi des voisins !

Le coucou carillonnera bruyamment 7 J/7, de 11H à 21H. Pas trop tôt car il ne faut pas l’oublier, toutes ces œuvres sont installées au cœur de la ville, là où travaillent des nantais, vivent des riverains… C’est d’ailleurs une des difficultés des organisateurs du VAN et des artistes. Il doivent toujours penser les œuvres en fonction de la vie autour…

Écouter le podcast

« Quand on va dans l’espace public, quand on créé des œuvres in situ, il faut tenir compte de la situation, et des gens qui vivent-là. Donc on va les voir. On va voir les assemblées de co-propriétaires, les locataires, parfois un par un… On leur explique ce qu’on va faire. On réduit aussi la voilure. Là on avait imaginé commencer le coucou à 8H et bien non ça sera 11H car des voisins nous ont dit que pendant les vacances, à 8H on dort ! Donc on s’adapte… »

Et puis il y a ceux qui veulent leur part de VAN ! Passage Bouchaud, le jardin suspendu telle une « Jungle Intérieure » ravit les passants depuis 2018 et n’a pas laissé de marbre les voisins… Qui ont demandé à prolonger l’œuvre jusqu’à chez eux ! Qu’à cela ne tienne, la jungle s’étend pour cette édition 2019 sur un deuxième toit terrasse.

Enfin le VAN s’est aussi le vignoble, l’estuaire de la Loire, le LU, le musée d’arts de Nantes, le musée Jules Vern, l’école d’architecture, l’école des beaux-arts, la médiathèque Jacques Demy… autant de lieux à découvrir pour l’occasion, du 6 juillet au 1er septembre.