Bretagne

Le vignoble de Rhuys : 27 000 pieds de vigne plantés

14 juin 2020 à 21h49 Par Dolorès CHARLES
Yann Launay (Hit West)
Crédit photo : Guillaume et Marie (vignerons)

Guillaume et Marie sont arrivés dans le Morbihan pour faire renaître le vignoble de Rhuys et produire du vin biologique de qualité. Premières bouteilles en vente en 2024. Le reportage de Yann Launay.

Le réchauffement climatique n'y est pas étranger : la carte des vins bretons devrait s'étoffer, dans les années qui viennent. A Sarzeau, dans le Morbihan, 27 000 pieds de vigne viennent d'être plantés, sur 6 hectares, au coeur de la presqu'île de Rhuys. Un projet porté par la commune, qui a recruté un vigneron, Guillaume Hagnier, et sa compagne (au nom prédestiné) Marie Devigne. Le couple vient de Champagne avec comme objectif de faire renaître le vignoble de Rhuys et de produire du vin biologique de qualité. Tout reste à faire, mais la croissance des tout jeunes plants est pour Guillaume une première satisfaction :

Écouter le podcast

"On peut déjà apercevoir le gonflement des bourgeons, et même une première feuille étalée... Cela va pousser tout l'été, cela peut pousser très vite. L'année prochaine, on n'aura pas encore de raisin, on va laisser les plants bien se développer, pour vraiment avoir une petite récolte en 2023. La récolte se fera à la main, le pressoir se trouvera sur site. Tout est vu pour faire bien, pour faire du bon..."

VIGNES SARZEAU POULHORS POSE TUTEURS.jpg (438 KB)

Vignes Sarzeau @YannLaunay

Les plants, fournis par un pépiniériste nantais, ont été soigneusement sélectionnés :

Écouter le podcast

"Il y a eu des analyses de sol, et par rapport à ces analyses, par rapport au climat, à la pluviométrie, au soleil de plus en plus fort, nous avons planté 50% de Chardonnay, un vin blanc, 25% de Chenin, blanc aussi, et 25% de Cabernet franc, un vin rosé/rouge, suivant l'ensoleillement. On veut faire un vin local, en biologique. Après, il faut être très vigilant : tous les jours il faut jeter un oeil dans ses parcelles..."

Sarzeau renoue avec son histoire

Ce vignoble est une renaissance : Sarzeau renoue en fait avec son histoire, comme le souligne le maire de la commune, David Lappartient, joint par Nolwenn Even :

Écouter le podcast

"L'activité viticole a été une activité économique majeure de notre territoire, particulièrement au XIXème siècle. Il nous est apparu important de remettre en place cette activité : nous avons une évolution favorable du climat et des méthodes de vinification..."

VIGNES SARZEAU POULHORS GUILLAUME HAGNIER.jpg (469 KB)

Guillaume Hagnier @YannLaunay

Les premières bouteilles devraient être commercialisées en 2024, et pour baptiser son vin, le couple pourrait faire un appel à idées, comme l'explique Marie :

Écouter le podcast

"On n'a pas encore trouvé ni le nom des vins, ni la forme de la bouteille, les étiquettes... On souhaite lancer un appel à candidatures pour trouver le nom de la future bouteille, et toute la communication qui va derrière. Une communication qui devra se démarquer des autres vins qui existent en France : on souhaite avoir un produit innovant..."

VIGNES SARZEAU POULHORS PREMIERES FEUILLES.jpg (391 KB)

Si tout se passe bien, 20 000 bouteilles devaient sortir des chais du Poulhors en 2024.