Le timide retour des étudiants sur le campus...

24 janvier 2021 à 16h08 - Modifié : 25 janvier 2021 à 5h18 par Dolorès CHARLES

HIT WEST
Crédit: Dolorès Charles (Hit West)

Un peu plus de vie sur les campus à partir de ce lundi 25 janvier en France, avec le retour des 1ère année en TD et TP avant les autres début février...

Après près de trois mois à distance, depuis le second confinement, les étudiants de première année vont faire leur retour à l’université pour les travaux dirigés et pratiques, en demi-groupe ce lundi (25 janvier). Pour les autres, le chef de l’Etat a annoncé un retour en présentiel un jour par semaine au cours du 2ème semestre de l'année (février), malgré la pandémie, dans des amphis limités avec une jauge de 20%. Emmanuel Macron a annoncé aussi deux repas par jour à un euro dans les restos U, et un chèque psy pour consulter un spécialiste si besoin… La réaction de Théo Madec-Guillot, vice-président de l’Université de Nantes :

Écouter le podcast

"Aux premières années qui n'ont pas encore eu le temps de se faire à la vie universitaire et à la méthodologie, c'est encore plus complexe de passer ou de repasser à distance. Tout le monde n'a pas les mêmes facilités numériques aussi, et passer sa journée devant un écran ce n'est pas une bonne chose. On a beaucoup d'alertes d'étudiants qui nous témoignent de problèmes de santé, liés à l'inactivité physique, liés au fait d'être collés devant un écran tous les jours. La pédagogie est beaucoup moins pratique et facile à distance c'est certain... et puis nous en tant qu'étudiants on a besoin de "l'à côté", de contact avec l'enseignant, le non-verbal ou l'intéraction... de pouvoir discuter au début ou à la fin d'un cours. C'est aussi cela que l'on n'a pas dans le distanciel, et qui rendent complexes les cours à distance !"

Une situation vécue comme injuste pour beaucoup

Pour certains étudiants il y a aussi de l’incompréhension voire de l’injustice par rapport à d’autres jeunes, qui peuvent revenir dans leurs établissements scolaires :

Écouter le podcast

"L'exemple des collèges et lycées c'est exactement ça. Nous, on ne pouvait pas revenir étudier à l'Université, mais on est loin d'être irresponsables comme cela peut être pointé du doigt. A l'Université de Nantes on n'a pas eu de grands cas de contamination en septembre ou en octobre, les étudiants respectaient bien les consignes donc oui c'est une incompréhension... et puis c'est cette incertitude aussi, les consignes varient très souvent ou alors on n'a plus de consigne pendant très longemps et à une période de la vie d'étudiants où à 20 ans on est en train de se construire socialement et professionnellement on n'a pas de certitude c'est encore plus dur d'être ballotés et d'être justement dans cette incertitude. "

Des diplômes de même valeur

Une chose est sûre, les diplômes auront la même valeur cette année :

Écouter le podcast

"Les diplômes ne vaudront pas moins, ce sont des compétences que l'on développe différemment mais il n'y aura pas de différence (à Nantes) entre des examens en présentiel et en distanciel. On mettra tout en place pour accompagner les étudiants qui se sentent en difficulté ou à qui ils manquent des compétences et des connaissances mais les diplômes ne vaudront pas moins et on souhaite aussi que la sphère professionnelle l'entende et que nos étudiants soient accueillis de la même manière à la sortie de leur formation..."

Ces mesures pour les étudiants vont en contradiction avec l’annulation pour les élèves de Terminale des premières épreuves de spécialité du nouveau BAC, au profit du contrôle continu.

MANIFESTATION A BREST ET SOUTIEN DEVANT L'UBS A LORIENT

A Brest, les étudiants appellent à manifester demain pour dénoncer leur situation « désastreuse » en cette période de Covid… Détresse psychologique, précarisation de leur statut, enseignements dégradés, le rassemblement est prévu ce mardi à 10h sur le parvis de la faculté Victor-Ségalen. Sinon un rassemblement de soutien est prévu ce lundi devant l’Université de Bretagne-Sud à Lorient.  L’enseignante de géographie qui a proposé un cours en présentiel à ses étudiants la semaine dernière est convoquée par la direction de l'UBS. Elle qui a bravé l’interdit est soutenue par le Syndicat national de l’enseignement supérieur et par la FSU régionale qui estiment qu’il serait inacceptable qu’elle fasse l’objet d’une sanction.

SEMAINE SPECIALE SUR HIT WEST

Pour les lycéens la phase de formulation des vœux sur Parcoursup a d’ailleurs commencé il y a quelques jours. Hit West vous propose une semaine spéciale « Orientation » entre midi et 14H dans "Sur Place Ou A Emporter" avec Fabien et Julie. Aujourd’hui, les métiers de la sécurité... et pour découvrir l'Université de Nantes, les journées PO virtuelles auront lieu le 13 février !