Bretagne

Le Space ouvre ses portes aujourd'hui à Rennes !

10 septembre 2019 à 04h51 Par Dolorès CHARLES
Antoine Boixière
Crédit photo : Yann Launay pour Hit West

C'est l'un des grands rendez-vous européens de l'agriculture : le 33ème Space - Salon international de l'éleva ge - ouvre ce mardi au parc expo de Rennes. Le climat sera le thème principal de cette édition.

On y parlera donc climat cette année, avec une mise en valeur d'initiatives comme la méthanisation, qui se développe en Bretagne : près de 90 installations ont déjà vu le jour dans la région. Le Gaec du Tertre Goutte, par exemple, à Pleudihen sur Rance, a franchi le pas : le lisier des 120 vaches laitières de cet élevage costarmoricain permet de produire du biogaz, depuis le début de l'année, grâce à l'installation sur la ferme d'un méthaniseur à 2,5 millions d'euros. Antoine Boixière est co-gérant, avec son père Michel, du Gaec du Tertre-Goutte. Yann Launay l'a rencontré.

Écouter le podcast

"Toutes les heures, on produit 60 m3 de biométhane. Sachant qu'un m3 de biométhane est équivalent à un litre de gasoil, donc toutes les heures, grosso modo, on peut faire un plein de voiture... Le gaz injecté directement dans le réseau de la commune, et sert à alimenter principalement les industriels."

BIOGAZ GAEC LE TERTRE GOUTTE ANTOINE BOIXIERE METHANISEUR.jpg (218 KB)

GAEC LE TERTRE GOUTTE Antoine Boixière - Méthaniseur @YannLaunay

Le choix d'installer un méthaniseur a été motivé par un objectif environnemental, mais aussi et surtout économique :

Écouter le podcast

"L'idée première était d'avoir un revenu garanti, fixe, sur du long terme : chose qu'aujourd'hui, en production agricole, on ne connaît pas... On produit du lait : quand on fait du lait en septembre, on sait au 15 septembre le prix qui va nous être payé pour septembre, et ça fluctue... Aujourd'hui, c'est triste à dire, mais l'énergie paye plus que de faire de l'alimentaire..."

Environ 150 projets de méthaniseurs à l'étude, en Bretagne

Dans ce contexte, et c'est un reproche que certains font à la méthanisation : la production de biogaz ne va-t-elle pas s'accompagner d'un accroissement de la taille des fermes, du nombre d'animaux ?

Écouter le podcast

"Non non... Les vaches, il y en a assez, cela demande assez de travail comme ça... On n'est pas tentés d'en avoir plus.. pas chez nous en tout cas.. Après, on peut accueillir du lisier, du fumier venant d'autres exploitations, et récupérer des déchets de l'industrie, agroalimentaire principalement, qui peut permettre de faire tourner l'unité sans augmenter la taille de notre cheptel. Cela permet de valoriser des produits qui n'étaient pas valorisés, ou pas valorisés entièrement."

La matière qui reste après la production de biogaz - le fameux "digestat" sert à enrichir les sols, et permet à la ferme de réduire l'achat d'engrais chimiques. A l'heure actuelle, environ 150 projets de méthaniseurs seraient à l'étude, en Bretagne.