Le schizophrène simulait

14 février 2015 à 7h55 par La rédaction

HIT WEST
Il était bien responsable de ses actes, c’est le verdict de la cour d’assise du Morbihan hier, pour cet homme qui en 1998 avait poignardé sa petite copine à Vannes, à l’époque ils avaient tous les deux 21 ans. Les experts psychiatriques avaient conclu sur une irresponsabilité, le qualifiant de schizophrène. Sauf qu’au bout de 10 années d’internement, un psychiatre observe et doute, pour lui l’accusé simule. Ce que confirme une nouvelle expertise. Le tribunal le reconnait désormais coupable, il écope de 10 ans de prison.