Le rattachement débattu en session !

17 décembre 2018 à 7h27 par Dolorès CHARLES

Une séance exceptionnelle aujourd'hui à Nantes.

HIT WEST
Crédit: Yann Launay

Les élus du Département de Loire-Atlantique sont réunis jusqu’à mercredi à l’Hôtel du Département pour une session budgétaire, qui s’ouvrira par l’examen du droit d’option sur le rattachement de la Loire-Atlantique à la région Bretagne. Un examen, qui survient suite à la pétition de l’association Bretagne Réunie, rassemblant 100 000 signatures d'électeurs du département.

Il y aura un vœu déposé en faveur d’un référendum pour consulter les habitants. Une volonté du président PS Philippe Grosvalet, mais le seul à pouvoir acter ce référendum … c’est le Président de la République.

Il y a quelques jours, ce sont les élus bretons qui ont voté, à l'unanimité en Conseil régional, le principe d'un référendum sur ce rattachement administratif. Notez que la session sera retransmise en direct sur le site : loire-atlantique.fr/directbudget 

Le Droit d’option: kesako

La loi NOTRe permet à un Département de quitter une Région au profit d’une autre Région limitrophe. Cette modification des limites régionales doit se faire par des délibérations de chacune des trois collectivités concernées : le Département et les deux Régions, et la délibération doit être adoptée par les 3/5e des membres de chacune des trois assemblées. La possibilité de droit d’option sera abrogée le 1er mars 2019.

Christelle Morançais : c'est niet !

Sans surprise, pour la Présidente de Région, Christelle Morançais, c'est Non ! Elle n'est ni favorable au rattachement, ni favorable à l'organisation d'un référendum sur la question. "Ma responsabilité c’est de préparer cette région. Si on veut la défaire c’est peut-être aussi parce qu’elle marche trop bien... Elle est en tête des sondages où il fait bon vivre et travailler, c’est la région où le taux de chômage est le plus bas, c’est la première pour les créations d’entreprises… On a quelque chose qui fonctionne et on voudrait le casser ! "