Le rachat du FCN par des acteurs locaux : solution crédible ?

12 janvier 2021 à 4h29 - Modifié : 12 janvier 2021 à 5h21 par Dolorès CHARLES

HIT WEST
Eric Swidurski (Président, au centre), Jean-Pierre Clavier (Vice-Président, à gauche) et Frédéric Al
Crédit: Simon Reungoat

En cas de vente du club mythique des Canaris, l'association "A La Nantaise" veut être prête, et sollicite les acteurs et élus locaux pour créer un "pool".

Le FC Nantes en crise peut-il retrouver son identité locale ? C'est le projet de l'association de supporters "A La Nantaise", qui saisit l'occasion pour lancer un appel aux entreprises, ainsi qu’aux hommes et femmes politiques de notre région, Simon Reungoat.


Écouter le podcast


"Le club entrainé par Raymond Domenech va mal sportivement et lutte pour sa survie en Ligue 1, ses fans souhaitent en majorité le départ de Waldemar Kita et ont affichés récemment un peu partout dans Nantes des banderoles récemment réclamant la vente… L’occasion pour « à la Nantaise » de rappeler à Johanna Rolland son engagement électoral en faveur de l’actionnariat populaire, et de lancer un appel aux politiques et aux entreprises de l’Ouest pour préparer l’après, entrer dans le capital du futur-FCN pour l’ancrer dans le territoire… Eric Swidurski, président de l’association : Nous souhaitons mettre en place une convention qui nous permettrait de démarcher et de rencontrer les élus locaux dans le projet de pool que nous pourrions mettre en place lors de la cession du FC Nantes, un pool qui regrouperait les entreprises locales mais également les supporters actionnaires..."


En quelques heures, un maire vendéen et plusieurs élus du grand Ouest ont déjà donné leur accord pour promouvoir cet élan territorial autour de l’avenir du FC Nantes, actuellement classé 17ème de Ligue 1.