Actualités régionales

Le Puy du Fou reparti pour une nouvelle saison

09 avril 2019 à 08h57 Par Dolorès CHARLES
Un cavalier du Puy du Fou
Crédit photo : Dolorès Charles (Hit West)

Le grand parc à thème de Vendée vient de lancer sa saison 2019. L’équipe propose un nouveau spectacle, Le 1er Royaume, autour de la vie de Clovis. Reportage d'Emilie Plantard.

Le Puy du Fou a ouvert ses portes il y a quelques jours aux Herbiers (Epesses), et cette année encore, les visiteurs peuvent y découvrir un nouveau spectacle, « Le 1er Royaume », sur la vie de Clovis, roi des francs. Une production 100% Puy du fou qui se veut créative et surprenante, riche d’effets spéciaux inédits, pour Nicolas de Villiers le président du parc aux 2,3 millions de visiteurs par an, il répond à Emilie Plantard.

Écouter le podcast

« C’est l’histoire d’un homme qui s’appelle Clovis dont on a tous entendu parler à l’école et qui est un personnage fascinant parce que on a historiquement assez peu de choses sur lui et le Puy du fou aime compléter avec de la légende. C’est un spectacle immersif c’est-à-dire qu’on va plonger les visiteurs dans l’intimité du personnage avec beaucoup d’effets spéciaux. »

L’innovation permanente, c’est la spécialité du Puy-du-Fou. Des équipes sont dédiées à la recherche et la création afin d’offrir aux spectateurs des spectacles d’une qualité désormais internationalement reconnue. Nicolas de Villiers.

Écouter le podcast

« C’est vraiment pour nous une passion et ce qu’est devenu notre stratégie, la création permanente. On a eu pas moins de 15 chantiers cet hiver sur le parc pour préparer la saison 2019. Nous créons toujours pour offrir à nos visiteurs des nouvelles surprises. C’est ça qui nous amuse et nous fait aller de l’avant. »

Les drones toujours en service

Un des derniers exemples réside dans la mise au point des neopters, ces drones automatiques capables de participer aux spectacles nocturnes en déplaçant des décors lumineux. Le Puy du Fou les a utilisés dès 2016 après avoir investi plus de 6 millions d’euros pour leur élaboration. Un pari qui leur permet d’être la seule structure au monde à intégrer des drones dans la chorégraphie d’un spectacle vivant.

Écouter le podcast

« Les neopters c’est une technologie que nous avons inventé au Puy du fou qui consiste en une flotte de plusieurs drones de très grande taille qui ont pour rôle de porter des éléments de décor lumineux. On ne les voit pas car on vole avec la nuit. Ca répond à idée d’utiliser le ciel comme un espace scénique. C’est ce qui permet une poésie formidable dans un certain nombre de scènes de la Cinéscénie et puis dans les années qui viennent c’est une technologie nous pourrons utiliser dans d’autres spectacles sous une forme différente. »

Le Puy du Fou : une marque mondiale

La petite révolution de 2019, c’est aussi l’implantation du Puy-du-fou à l’étranger. Après avoir collaboré avec un parc hollandais et inauguré un spectacle en Angleterre, le parc s’exporte en nom propre en Espagne en lançant le Puy-du-Fou España. Ce développement démarrera le 30 août prochain avec la production d’un grand spectacle nocturne intitulé « El sueño de Toledo » qui retracera 1500 ans de l’histoire du pays. Elle sera suivie en 2021 par l’ouverture du parc qui proposera notamment 3 spectacles de jours. Une première délocalisation, qui pourrait bien en inspirer d’autres…

Écouter le podcast

« Vous savez que nous discutons activement avec la Chine, je suis allé rencontrer le président Xi Jinping il y a quelques jours à l’Elysée. C’est un pays qui nous intéresse énormément parce que riche d’une histoire incroyable qui pourrait être le théâtre d’un nouveau Puy-du-Fou, à suivre dans les années 2010 et après. »

Le parc aux 6 récompenses internationales est ouvert jusqu’au 3 novembre. Aujourd’hui, le Grand Parc est ouvert entre 9h30 et 22h30 avec le spectacle nocturne « Les orgues de feu ». Pour plus d’infos et les tarifs : le site www.puydufou.com

Le Puy du Fou classé n°1, comme meilleur parc à thème

Le classement Fundex OC&C 2019 dévoile une étude mondiale réalisée sur les 650 plus grandes marques de l’hôtellerie, de la restauration et des loisirs. 40 000 consommateurs (de huit pays) ont été interrogés. Grâce à l’expérience unique vécue par ses 2.3 millions de visiteurs, le Puy du Fou atteint la 1ère place dans le classement des parcs à thème ainsi que la 1ère place du classement général de cette étude. La qualité exceptionnelle des spectacles est l’indicateur principal qui explique les raisons de ce succès populaire.

Le Puy du Fou est également élu marque la plus « fun » : « Grâce à ses spectacles aux effets spéciaux sensationnels, le Puy du Fou attire un public plus jeune et plus désireux de vivre une expérience que ses concurrents sur le marché français. Ce positionnement explique que plus de 77 % des visiteurs sont des familles jeunes ou des couples. »

Un livre polémique

Par ailleurs, la famille de Villiers porte plainte après la parution d’un livre polémique sur la mise à l’écart de bénévoles historique, et de Bruno Retailleau en 2010. Selon Christine Chamard, la journaliste auteur du livre, beaucoup de Puyfolais se sont "sentis trahis". Le livre sorti aux éditions Max Milo s’appelle « Puy du Fou : la grande trahison ».