Pays de la Loire

Le projet de surf-park soumis à une commission environnementale

19 novembre 2019 à 10h23 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : @NantesCSP

Surf Park : Philippe Grosvalet salue la décision du préfet de soumettre le projet à la commission de préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers.

Le projet polémique de Surf-Park à Saint Père en Retz connaît un nouveau rebondissement? En réponse au président du département de Loire-Atlantique (PS), Philippe Grosvalet, le Préfet Claude d’Harcourt a décidé de soumettre ce projet à la commission départementale de la préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers ! Le représentant de l'Etat estime qu’il est « probable que le dossier devra, par référence aux dispositions de la
loi sur l’eau, être soumis au conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques (CODERST)... La mise en œuvre des dispositions légales et réglementaires permettra de procéder de manière rigoureuse à toutes les expertises nécessaires. »

Une décision saluée par l'élu devenu opposant à ce projet situé à 10 kms de l’océan et estimé à 15 millions d’euros. Dans le viseur des opposants en général, l’impact environnemental du Surf-park.

Une page des opposants s'est créée sur Facebook :

Pour le maire de Saint-Père-en-Retz, au contraire, ce projet est porteur d’emploi et drainera des touristes dans le secteur (15 emplois et 40 postes de saisonniers créés.)