Le masque sera systématisé en entreprise

18 août 2020 à 10h56 par Alexandra BRUNOIS

Le port du masque va être systématisé en entreprise dès la fin du mois d'août. « Interdits en mars, obligatoires en août ! » : les incohérences du masque sont pointées du doigt notamment à La Poste en Ille-et-Vilaine. Le syndicat Sud-PTT tout en militant pour la protection des salariés fustige l'évolution des mesures sanitaires.

HIT WEST
Crédit: Alexandra Brunois

Le port du masque va être « systématisé » en entreprise… dans « tous les espaces clos et partagés ». Une annonce en début d’après-midi d’Elisabeth Borne. La Ministre du Travail s’est entretenue ce matin avec les partenaires sociaux et a fait savoir que le masque allait devenir la norme d’ici la fin août dans les entreprises… dans les salles de réunion, couloirs, vestiaires et open-spaces. La distanciation d'un mètre elle reste toujours d'actualité.


Certains syndicats eux dénoncent les contradictions du gouvernement. En Ille-et-Vilaine notamment, cette incohérence est pointée du doigt à la Poste… où pendant la période de confinement, des salariés ont fait jouer le droit de retrait pour obtenir des protections et notamment des masques pour travailler…


Arnaud Bordier est secrétaire départemental adjoint du syndicat SUD PTT 35


Écouter le podcast
« Lorsqu’on nous annonce le confinement, je rappelle que La Poste a continué quand même à travailler. Et dans un 1er temps, on n’avait pas de matériels, de masques à disposition pour les salariés. On avait une hiérarchie et une direction de La Poste qui expliquait que le masque était inutile. On voit qu’au fil des mois, ces masques qui étaient quasi interdits et inutiles selon notre entreprise mais comme les propos du gouvernement, ce principe-là devient un principe de porter obligatoirement des masques au mois d’août… ».


INTERDITS EN MARS, OBLIGATOIRES EN AOUT !


A Rennes, une militante du syndicat Sud a d’ailleurs été menacée de sanctions parce qu’elle portait le masque sur son lieu de travail. D’autres salariés ont fait joué leur droit de retrait sur la plateforme de colis du Rheu et sont menacés de retrait de salaires … Arnaud Bordier, secrétaire départemental adjoint du syndicat SUD PTT 35


Écouter le podcast
« C’est quand même ubuesque parce qu’au moment où notre représentante CHSCT se fait interpeller disant qu’en venant avec un masque au travail elle avait un comportement anxiogène, faut savoir que juste quelques jours après ça devenait une obligation de le porter sur son lieu de travail le masque. Dans les plateformes de colis… vous avez vu avec le confinement le nombre de colis commandés et livrés a explosé, on retrouve des intérimaires sans la moindre protection, aux coudes à coudes, à vider des camions de façon manuelle, à voir l’inspection du travail sur la plateforme de colis du Rheu de mettre en demeure l’employeur de fournir du matériel de protection et de faire respecter des distances barrières… donc y en a qui ont fait jouer le droit de retrait… Aujourd’hui, La Poste veut leur retirer les salaires pour ces droits de retrait et ne veut pas reconnaître sa responsabilité dans le manque de gestion sanitaire pour ces personnels-là ».






Le syndicat Sud-PTT d’Ille-et-Vilaine dénonce ces incohérences… Arnaud Bordier, secrétaire départemental adjoint du syndicat


Écouter le podcast
« Dans un 1er temps, je pense qu’on prenait les salariés pour des imbéciles. Je rappelle que quand même chez nous il y a eu 10 à 15 mille droits de retrait à la mi-mars pour exiger des masques, que ce soit dans les guichets ou pour les personnels dans les centres de tri ou les facteurs. Il a fallu quand même ces droits de retrait massifs pour qu’on obtienne du matériel… Comment on peut faire comprendre à des salariés, vous demandiez des moyens de protection, ils n’étaient pas obligatoires donc on vous retire votre salaire parce que vous ne risquiez rien, qu’est-ce qu’on va leur dire à ces salariés demain ? Si tu ne viens pas avec un masque, on te sanctionne de nouveau… On va arrêter un peu les bêtises sur la façon de gérer les salariés ».


Le syndicat SUD-PTT d’Ille-et-Vilaine exige donc que toutes ces sanctions soient annulées dans les plus brefs délais et que les salaires soient régularisés. Le syndicat appelle par ailleurs les agents de La Poste a privilégié leur santé et donc a respecté les gestes barrières et le port du masque obligatoire.