Bretagne

Le garage à l'heure du confinement

06 avril 2020 à 10h13 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : Yann Launay pour Hit West

Comme les garages, les centres de contrôle technique sont ouverts mais souvent avec des plages horaires restreintes. Les professionnels contrôlent surtout les véhicules prioritaires. Reportage chez "Top garage" dans le Morbihan avec Yann Launay.

Souvent fermés la première semaine du confinement, des garages ont rouvert leurs portes, mais les clients ne se bousculent pas. Si vous avez un problème mécanique sérieux, vous pouvez pourtant contacter un garage, c'est autorisé, comme tient à le souligner Nicolas Blandin, gérant des garages "Top garage" de Brech et Auray, dans le Morbihan :

Écouter le podcast

"J'ai envoyé un mail à la préfecture pour demander comment faire, parce qu'on ne pouvait pas rester ouvert sans un minimum de clients, et on a reçu une réponse nous disant que l'on faisait partie des achats de première nécessité, que les gens pouvaient venir en cochant "achat de première nécessité"... On a différents cas : souvent des problèmes de freinage, d'embrayage, mais aussi des gens qui n'avaient pas pu faire leur carte grise, qui étaient bloqués. C'est vraiment des éléments de sécurité..."

Sous la voiture, avec un maximum de précautions

Un protocole a été mis en place, pour éviter toute contamination entre les clients et l'équipe du garage. Les clients prennent rendez-vous par téléphone, déposent leur voiture à l'extérieur, et les mécaniciens la prennent en charge avec de nombreuses précautions, comme l'explique Pierre, occupé à changer des freins d'un SUV :

Écouter le podcast

"Dès que la voiture arrive, on nettoie le volant, les poignées, le levier de vitesse, on laisse les fenêtres ouvertes. Le plus compliqué, c'est d'avoir les pièces pour réparer : notre fournisseur principal est fermé, donc on est obligé de travailler avec d'autres fournisseurs, et comme il y a moins de transporteurs, c'est plus long..."

Alors que l'activité industrielle et le transport se sont réduits, le garage peut-il obtenir toutes les pièces détachées nécessaires aux réparations ? La réponse de Nicolas Blandin :

Écouter le podcast

"Plusieurs fournisseurs ont rouvert, et grâce à cela, on a pu nous aussi rouvrir. On a un fournisseur qui nous met les pièces à disposition, chez lui, dans un endroit sécurisé à l'extérieur, et on passe récupérer les pièces, on ne voit personne. Les gros points noirs, ce sont les pièces "constructeur" : une pièce qu'on ne trouve pas dans notre réseau, on est bloqué... Si a besoin des valises de reprogrammation constructeur, on est bloqué... On en pourra pas résoudre tous les problèmes..."

Malgré le retour de quelques clients, les ateliers restent bien vides, et l'équilibre financier est précaire :

Écouter le podcast

"Normalement on a 4 personnes en atelier, on a deux ateliers et en ce moment on a un employé par atelier, on fonctionne au ralenti... Heureusement que les échéances bancaires ont été repoussées, et que mon propriétaire a bien voulu aussi me décaler mon loyer. Après ce qui nous manque, c'est l'activité vente de véhicules d'occasion... Aujourd'hui on a 70 à 80% de l'activité qui est à l'arrêt... C'est compliqué..."

Un reportage de Yann Launay.