Actualités régionales

Le déconfinement s’accélère encore

15 juin 2020 à 07h53 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : Emmanuel Macron

Avant la phase 3 du déconfinement le 22 juin, le Président de la République s'est exprimé hier soir pendant une vingtaine de minutes. Point sur les annonces principales.

Le déconfinement s’accélère avec un retour quasi à la normale à partir d’aujourd’hui en France. C’est ce qu’a annoncé hier soir le Président de la République lors de sa 4ème allocution télévisée depuis le début de la crise sanitaire. Emmanuel Macron a expliqué que toute la France était désormais en zone verte, seule la Guyane et Mayotte restent en orange car le virus y circule toujours. Le chef de l’Etat a annoncé la réouverture des cafés et restaurants dès aujourd’hui en Ile-de-France, en intérieur comme en extérieur.

Tout le monde à l'école

Les crèches, écoles et collèges rouvriront pour tous à partir de lundi prochain, une présence obligatoire ! Les visites dans les Ephad sont autorisées dès ce lundi, et le second tour des élections municipales est mainteu au dimanche 28 juin, en évitant toutefois le maximum de rassemblements. Emmanuel Macron s’est voulu rassurant également en expliquant qu’il n’y aurait pas de hausse d’impôts pour financer les 500 milliards d’euros mobilisés pour faire face à la crise. Objectif du Président : reconstruire « une économie forte, écologique, souveraine et solidaire ».

Un soutien aux forces de l'ordre

Le chef de l’Etat a annoncé de nouvelles mesures fortes pour l’égalité des chances pour lutter contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations. Le gouvernement veut s’engager dans un plan massif « pour l’instruction, la formation et les emplois jeunesse ». Le Président de la République a également répondu à la polémique sur le colonialisme… Non, la France « ne déboulonnera pas de statues » liées à l’histoire coloniale ou à la traite esclavagiste. Une réaction qui fait suite notamment aux déclarations de l’ancien Premier Ministre et maire de Nantes, Jean-Marc Ayrault qui souhaite notamment rebaptiser la salle « Colbert » à l’Assemblée nationale.

Emmanuel Macron a par ailleurs apporté son soutien aux forces de l’ordre, policiers et gendarmes accusés de racisme et de violences. Les manifestations ont d’ailleurs encore été nombreuses ce week-end partout en France et dans l’Ouest.  Ils étaient 15.000 à Paris, un millier à Nantes, 200 à Quimper, 150 à Saint-Malo, 80 personnes à La Roche-sur-Yon ou 60 à Laval. Le Conseil d’Etat a rétabli la liberté de manifester samedi en levant l’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes imposée dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. Une autorisation de manifester évidemment dans le respect des mesures barrières.

Voyager en Europe redevient possible

De nombreux pays de l'espace Schengen dont la France rouvrent leurs frontières, ce lundi. A l’aéroport de Nantes-Atlantique, le 1er vol vers l’Europe partira à 17h20 vers Lisbonne au Portugal. Reprise des vols Air France aussi vers Lyon depuis l’aéroport de Rennes, où la piste a été rénovée. Premier aéroport du Grand Ouest à rouvrir le 11 mai, le site de Brest aura récupéré en juillet, 78 % de ses destinations France. Les rotations vers Lyon et Bordeaux reprennent en ce 15 juin. 

Nouvelle allocution en juillet

Le Président de la République s’adressera à nouveau aux Français en juillet, mais dès le 22 juin le Premier ministre Edouard Philippe doit s’exprimer pour évoquer la prochaine phase du plan de déconfinement. Les cinémas, les boîtes de nuit devront attendre avant de connaître leur sort. En France, la situation sanitaire s’améliore toujours. Depuis le début de la crise, 29.407 personnes sont décédés du covid-19, soit 10 décès de plus qu’en 24 heures. Le solde des entrées et des sorties dans les services de réanimation est toujours négatif (871 personnes hospitalisées).