Le début de la liberté : fin des déplacements le 3 mai

3 mai 2021 à 3h46 - Modifié : 3 mai 2021 à 5h07 par Dolorès CHARLES

HIT WEST

Finies les attestations en journée et la règle des 10 kms. Les déplacements inter-régionaux sont de nouveau autorisés à partir d'aujourd'hui (3 mai) en France.

Du nouveau en ce 3 mai, c'est aujourd'hui que débute le déconfinement en France, avec le retour en classe des collégiens et lycéens, et la fin des 10 kms. Le couvre-feu lui est maintenu de 19h à 6h du matin, et pour ce faire une nouvelle attestation a été publiée hier soir par le Ministère de l’Intérieur. Les déplacements sont autorisés la nuit pour le travail, pour motifs familiaux et impérieux, pour la santé et la justice et pour promener votre animal de compagnie dans un rayon d'un kilomètre. 

Auto-tests au lycée

Après un mois de vacances et de cours en distanciel, les collégiens et les lycéens retrouvent donc le chemin de l’école, mais en demi-jauge pour les 4ème, 3ème et lycéens qui habitent les départements les plus touchés par la pandémie (Sarthe pour l'Ouest). Nouveauté en ce lundi : les auto-tests débarquent dans les établissements scolaires, à destination cette semaine des enseignants et à partir du 10 mai pour les lycéens volontaires.

Emmanuel Macron a donné d’autres dates : le 19 mai, réouverture des commerces et terrasses de restaurants, avec un maximum de 6 à table. Ouverture aussi avec jauges des musées, cinémas, théâtres et des enceintes sportives et couvre-feu décalé à 21 heures. Pour prendre une bière dans un café, manger en intérieur au restau, ou courir dans une salle de sport il faudra attendre le 9 juin. Des annonces qui ont satisfait en partie les professionnels notamment ceux de l’hôtellerie-restauration. Le président de l’UMIH de Vendée, principal syndicat des restaurateurs : Tarek Tarrouche reste prudent :

Tarek Tarrouche 1

"Une terrasse ça représente à peine 30% d'un chiffre d'affaire d'un restaurant, donc avec 30% ça ne sera pas rentable... Ce n'est pas une satisfaction on ne va pas être rentable dès le 1er jour d'ouverture. On a besoin encore d'accompagnement. La vraie date c'est la fin du mois de juin !"

L’impatience est importante tant du côté des restaurateurs que des clients…

Tarek Tarrouche 2

"Notre clientèle c'est notre baromètre... elle nous remercie... c'est la plus grande des satisfactions pour les professionnels. Les clients nous ont soutenus quand on a commencé à fermer, et là je pense qu'ils vont à nouveau nous soutenir. On sera comme d'habitude un lieu de convivialité pour accueillir les gens et leur dire aussi merci."

Les jauges passeront à 5 000 pour les lieux culturels et sportifs, salons et foires avec PASS sanitaire (test négatif ou vaccin), et le couvre-feu sera repoussé à 23 heures, avant d'être levé fin juin.

Pour la culture, la date n'est pas vécue comme une avancée par les intermittents mobilisés depuis ce printemps. Cédric Mané a rencontré Philippe Galisse, régisseur spectacle et qui occupe avec d'autres le théâtre Graslin à Nantes :

"C'est de la grosse foutaise car pour la plupart des théâtres, des salles, etc la saison est terminée. Pour ce qui n'était pas terminé, tout a été annulé. Pour les festivals, les 3/4 sont annulés... C'est de la grosse fanfaronnade ! De toute façon on ne travaillera pas avant l'automne. On a des revendications très précises justement parce qu'on ne va pas pouvoir retravailler tout de suite..."

Du côté de la vaccination, elle s’est élargie ce week-end en France : les personnes de 18 à 55 ans souffrant de maladies chroniques et atteintes de surpoids peuvent se faire vacciner depuis samedi. Cela représente 4 millions de Français supplémentaires. Pour les français sans comorbidités, il faudra attendre le 15 mai pour les plus de 50 ans,  et le 15 juin pour tous les autres adultes.