Actualités régionales

Le Covid n'effraie pas les jeunes, pourquoi ?

13 août 2020 à 15h53 Par Alexandra BRUNOIS
Crédit photo : Pixabay

Les cas de contaminations au Covid-19 sont en hausse en France depuis la mi-juillet et parmi les nouveaux cas, de nombreux jeunes. Qu'est ce qui explique ce phénomène ? Comment l'enrayer ? Eléments de réponse avec la psychologue clinicienne, Céline Heïssat-Taras.

Les contaminations au Covid-19 s’accélèrent partout en France et dans l’Ouest… Hier, le pays a enregistré une progression inédite depuis le mois de mai avec près de 12 mille cas d’infections en une semaine, plus de 2 500 contaminations et 17 nouveaux décès en 24h.

Les personnes touchées sont de plus en plus jeunes, notamment les adolescents et jeunes adultes (15/30 ans). Cette catégorie de la population se sent à l’abri face au Coronavirus et nombres d’entre eux multiplient les rassemblements sans gestes barrières.

DES CAUSES QUI REMONTENT AU DEBUT DE L'EPIDEMIE

Un phénomène qui s’explique notamment par les premiers messages véhiculés au début de l’épidémie en France… Céline Heïssat-Taras, psychologue clinicienne à Saint-Sébastien-sur-Loire

Écouter le podcast
« Les tout premiers messages qu’on a pu entendre, c’était des messages qui étaient plutôt accès sur une population plus âgée et les risques sanitaires étaient pour eux (les jeunes) extrêmement minorés. Ils ont pris ça pour argent comptant, les premiers messages ont marqués quelque chose dans leur attitude d’aujourd’hui. Ils se sentent beaucoup plus à l’abri, ils n’ont pas compris qu’il faut absolument ce protéger et surtout protéger les autres. Je pense aussi qu’on est dans une dynamique que temps que les autres restent des inconnus, des anonymes, ils n’ont pas de déclics, c’est lorsqu’ils sont touchés de près par leurs parents, grands-parents ou des amis, là ils prennent conscience ».

Seuls des messages plus percutants pourront leur faire comprendre les choses pour Céline Heïssat-Taras, qui nous précise que le confinement est encore dans toutes les têtes… des ados et des jeunes adultes !

Écouter le podcast
« Je pense qu’il faut vraiment qu’on fasse peut-être des campagnes de prévention beaucoup plus chocs du style de la prévention routière, c’est ce genre de prévention-là qui pourrait éventuellement leur faire prendre conscience des choses… En plus, il ne faut pas oublier qu’ils ont l’impression d’avoir raté énormément de choses pendant le confinement et donc du coup être en été et en plus se sentir bridés par des gestes barrières qui pour eux n’ont pas de raison d’exister, c’est ça le problème, et ils se disent aller on y va, on fonce ! »

L'EFFET DE GROUPE EST IMPORTANT

Les jeunes ne se sentent pas concernés par les contagions ou beaucoup moins que leurs aînés… L’effet de groupe est aussi très important pour comprendre leurs comportements. Céline Heïssat-Taras est psychologue clinicienne à Saint-Sébastien-sur-Loire, près de Nantes

Écouter le podcast
« C’est la pensée du groupe qui va influencer nos propres décisions, les avis, les jugements, et c’est ce qui doit se passer pour eux… c’est-à-dire qu’ils ont perdu cette capacité de réception individuelle, ce recul… et lorsqu’on est imbibé du groupe, on se dit mais pourquoi pas moi, pourquoi je ne le ferai pas, tout le monde le fait… le fait qu’on soit dans un groupe va enlever cette capacité de réflexion individuelle ou en tout cas la freiner et du coup on a un affaiblissement de la conscience de soi ».

Pour faire prendre conscience à ces jeunes que les gestes barrières sont importants, l'Agence Régionale de la Santé de Bretagne a demandé au footballeur du Stade Rennais Edouardo Camavinga de participer à une campagne pour le port du masque… L’utilisation de célébrités et des réseaux sociaux peut aider à faire passage le message chez les plus jeunes, selon Céline Heïssat-Taras.

Écouter le podcast
« Ce footballeur rennais peut justement aller sur des populations beaucoup plus jeunes, ça peut les aider à entendre ce discours, on sait très bien qu’ils sont branchés en permanence sur les réseaux sociaux, et que c’est un outil qu’il faut utiliser un maximum pour leur faire comprendre que oui c’est vrai, c’est extrêmement frustrant de ne pas pouvoir agir comme les autres étés, mais c’est une nécessité si on veut rester tous en bonne santé et en vie quoi. Et oui, je pense que les réseaux sociaux peuvent aider les jeunes à mieux entendre ce message-là ».

PARENTS : COMMENT FAIRE ?

Comment les parents peuvent-ils inciter leurs enfants à respecter les mesures de distanciation ? Comment leur parler ? Céline Heïssat-Taras est psychologue. Pour elle, cela repose sur la relation de confiance établie avec son enfant…

Écouter le podcast
« C’est un petit peu comme avec le SIDA… on n’est pas avec nos enfants lorsqu’ils ont leurs expériences sexuelles, on leur dit : protégez-vous, mettez des préservatifs ! », on ne peut pas vérifier si oui ou non ils vont le faire… mais notre rôle premier de parents c’est de les avertir des dangers que cela peut avoir de ne pas respecter certaines règles. Là , c’est la même chose avec cette pandémie… De leur dire c’est super vous voyez vos copains que vous n’avez pas vu depuis des mois, vous pouvez vous voir mais vous restez à distance, vous ne partagez pas vos verres, vous ne vous embrassez pas mais ça ne vous empêche pas de manger ensemble à distance, de partager la même musique, c’est simplement leur dire, fais attention ! ».