Actualités régionales

Le confinement, ce n’est pas les vacances !

03 avril 2020 à 15h08 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : @Prefet44

Alors que la France compte plus de 5000 victimes du covid-19 en milieu hospitalier, sans compter le nombre de décès dans les EPHAD, l'Ouest craint l'arrivée de nouveaux citoyens principalement de la région parisienne.

Alors que les congés de printemps démarrent ce week-end pour la zone C (Crétéil - Paris - Toulouse et Montpellier), les contrôles seront donc renforcés "pour empêcher des arrivées et des départs". Police et gendarmerie seront en veille aux péages, sur les grands axes de ciculation, dans les gares et aussi aux abords des zones balnéaires. La Préfecture de la Vendée le redit à cette heure : "quitter sa résidence principale pour rejoindre une résidence secondaire n’est pas un déplacement autorisé". Comme en Loire Atlantique, les locations saisonnières seront interdites, et les accès à l'île d'Yeu également, sauf pour les résidents permanents et les activités nécessaires à la continuité de la vie sur l'île.

Faites demi-tour !

Les contrôles seront effectués à la sortie de l’Ile-de-France, aux abords de Rennes, mais aussi à l’entrée de Saint-Malo et de Dinard en ille-et-Vilaine. Ces contrôles débutés dès vendredi après-midi se poursuivront tout au long du week-end dans la cité corsaire ! Depuis mi-mars, plus de 104 000 contrôles ont été effectués par les forces de l’ordre et quelque 2 880 personnes ont été verbalisées en Ille-et-Vilaine. En plus de l’amende de 135 €, il sera demandé aux personnes en infraction "de faire demi-tour !"

Une attestation sur smartphone

Une attestation sur smartphone sera disponible à partir de lundi prochain, en complèment de l'attestation dérogatoire de déplacement, papier qui vous permet de justifier vos déplacements. Les mesures de confinement sont prolongées jusqu'au 15 avril. Des dérogations sur attestation sont possibles dans le cadre de :

-Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail ou déplacements professionnels ne pouvant être différés.

-Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées (liste sur gouvernement.fr).

-Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ; consultations et soins des patients atteints d'une affection de longue durée. Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants.

-Déplacements brefs, dans la limite d'une heure quotidienne et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile, liés soit à l'activité physique individuelle des personnes, à l'exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d'autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie.

-Convocation judiciaire ou administrative. Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.