La traque du virus s'intensifie en Bretagne

14 janvier 2021 à 5h19 - Modifié : 14 janvier 2021 à 9h08 par Dolorès CHARLES

HIT WEST
CPAM 56
Crédit: Yann Launay

Reportage de Yann Launay à la Caisse primaire d'Assurance maladie du Morbihan, qui recrute en vue de renforcer la traque du virus et de ses variants, notamment britannique et sud-africain.

Doucement mais sûrement… Le Ministère de la Santé compte désormais 247.000 français vaccinés, dont plus de 12 000 en Pays de la Loire, et 10 500 en Bretagne. Les français sont de plus en plus enclins à la vaccination, 47% selon le dernier sondage ELABE pour BFM TV. Ils sont désormais majoritaires. De nombreux centres vont ouvrir leurs portes en prévision de lundi, où l a vaccination concernera toutes les personnes âgées de plus de 75 ans vivant à domicile... La prise de rendez-vous démarre aujourd’hui sur les sites sante.fr ou Doctolib.fr 






En attendant le Premier ministre et plusieurs membres du gouvernement seront à la TV ce soir à 18H pour faire un point sur la situation sanitaire en France, et annoncer de nouvelles restrictions pour mieux lutter contre la propagation du COVID-19, et ses variants. Un couvre-feu avancé à 18 heures est l’hypothèse la plus probable, avec ou non confinement le week-end, ainsi que des restrictions aux frontières. 


Avez-vous voyagé au Royaume-Uni ?


Avec la hausse du nombre de contaminations, et la présence inquiétante du variant britannique, la traque du virus s'accentue. En Bretagne comme ailleurs, l'Assurance maladie renforce ses plateformes de contact tracing. Il s'agit d'isoler les citoyens testés positifs et de repérer toujours plus vite les cas contacts. Dans le Morbihan, la CPAM - Caisse Primaire d'Assurance Maladie - lance par exemple le recrutement de 50 personnes pour sa plateforme de tracing de Vannes. Et en attendant les renforts, le contexte a déjà fait évoluer les questions posées par les enquêteurs sanitaires comme Catherine, au téléphone avec une personne testée positive :


Écouter le podcast


"Vous n'avez pas croisé la route de personnes originaires du Royaume-Uni ou d'Afrique du Sud ? Est-ce que vous avez voyagé en dehors de Bretagne ou en dehors de France ? Vous êtes allée à Montpellier ? En avion... Je veux bien le nom de la compagnie, le numéro du vol, et le numéro de la place à laquelle vous étiez assise..."
"C'est une patiente qui est aide-soignante dans un Ehpad de la région... On va lui demander de s'isoler à la maison avec sa famille... Les gens sont plutôt responsables et raisonnables, sincérement, on rencontre peu de réticences..."


CPAM 56 VANNES PLATEFORME CONTACT TRACING CATHERINE.jpg (330 KB)


L'équipe d'enquêteurs met tout en oeuvre pour s'entretenir avec les porteurs du virus et leurs cas contacts, comme le souligne Aurore, enquêtrice depuis le printemps dernier :


Écouter le podcast


"Certains ne répondent pas, s'ils ont un numéro de téléphone portable on leur envoie un sms, et souvent quelques minutes après on les retrouve en téléphone entrant... La plupart des personnes comprennent la situation, et si vraiment on a une personne qui ne veut pas entendre notre communication, on peut passer à un niveau supérieur, à un médecin conseil pour qu'il puisse lui parler, lui expliquer pourquoi il est important de s'isoler, mais ce sont des cas très rares..."


CPAM 56 VANNES PLATEFORME CONTACT TRACING AURORE.jpg (348 KB)


Une traque, qui incite la CPAM à recruter


La CPAM du Morbihan recrute pas moins de 50 personnes, pour renforcer la plateforme de tracing. Mais pourquoi un tel recrutement, alors qu'en Bretagne le virus circule tout de même moins qu'ailleurs ? La réponse de Mohamed Azgag, directeur général de la CPAM 56 :


Écouter le podcast


"D'abord parce que nous sommes dans une solidarité : les plateformes comme les nôtres aujourd'hui travaillent pour leurs collègues de l'Est de la France qui sont submergées... et nous sommes aussi dans l'anticipation : le pire n'est jamais sûr, mais ce n'est pas au dernier moment que l'on va rechercher de la ressource, de la formation..."


Un isolement insuffisant


L'objectif est aussi d'aller plus loin dans l'isolement des personnes porteuses du virus. Un isolement encore insuffisant aujourd'hui :


Écouter le podcast


"Il faut que l'on se donne les moyens de convaincre la personne qui ne peut pas s'isoler chez elle, d'accepter un isolement par exemple dans un hôtel. Pour convaincre, c'est, 1 : proposer un arrêt de travail sans carence, et 2 : lui dire qu'elle sera accompagnée, et pas laissée pour compte, en faisant peut-être le lien avec le portage de repas à domicile..."


CPAM 56 VANNES PLATEFORME CONTACT TRACING SALLE.jpg (309 KB)


Les 50 postes proposés sont des CDD renouvelables de 3 mois. Quels sont les profils recherchés, pour ce recrutement ? Quelles sont les compétences attendues chez les candidats ? Mohamed Azgag :


Écouter le podcast


"La qualité que l'on va privilégier, c'est forcément la capacité à entrer en relation, la capacité à convaincre et à dédramatiser la situation... Et puis avoir une disponibilité, parce qu'on travaille le week-end, les jours fériés, nous allons organiser des rotations..."


Le recrutement a été lancé il y a seulement quelques jours, et les CV sont déjà nombreux sur le bureau de Sonia Bourion, directrice des Ressources au siège de la CPAM 56. Des candidatures souvent liées au contexte de crise :


Écouter le podcast


"Nous avons déjà reçu plus de 500 candidatures : des profils de commerçants, des restaurateurs, des professions indépendantes, des personnes qui se sont retrouvées en difficulté financière et écononomique, qui n'ont pas la possibilité d'être au chômage... Aujourd'hui, je pense que c'est la mission de l'Assurance-maladie d'être au plus près de ces personnes, et de leur donner la possibilité d'intégrer l'équipe des enquêteurs sanitaires..."


CPAM 56 MOHAMED AZGAG JANVIER 2021.jpg (220 KB)


Quenti a "rebondi" : de l'aérien à la CPAM


L'équipe des enquêteurs sanitaires de Vannes compte déjà des agents qui ont dû se réinventer à cause de la pandémie : c'est le cas par exemple de Quentin, qui a dû quitter le secteur du transport aérien pour rebondir à la CPAM :


Écouter le podcast


"C'est un métier qui est complètement différent de ce que j'ai pu connaître avant. Certains points sont similaires : le fait d'être à l'écoute des gens, de les rassurer est présent dans les deux domaines... J'étais agent d'escale à l'aéroport de Rennes, j'étais intérimaire... J'ai perdi mon travail à cause de la covid, et j'en en retrouvé un grâce à la covid..."


Si vous êtes intéressé, sachez que vous pouvez envoyer votre CV jusqu'à la fin de semaine à la CPAM du Morbihan, par courrier ou par mail à sonia.bourion@assurance-maladie.fr


Un reportage de Yann Launay.