La success story de Transavia à Nantes

19 mars 2019 à 6h05 par Alexandra BRUNOIS

Transavia vient d'accueillir son trois-millionième passager à Nantes. Rencontre avec ce passager privilégié et analyse de la success story de la compagnie aérienne low cost d'Air France.

HIT WEST

Originaire de Normandie, il effectuait un vol en provenance de Rome, et s’est vu remettre à son arrivée une valise verte, aux couleurs de la compagnie, contenant un billet aller/retour pour deux personnes vers la destination de son choix. Marine et Robin

Écouter le podcast
"On était prévenu qu’on était le trois millionième, après ce qu’on allait avoir c’était la surprise. On ne s’y attendait pas du tout, c’est une très belle surprise.
Vous habitez la Normandie, vous pouvez prendre l’avion à Paris, mais vous préférez le prendre à Nantes pourquoi ?
Parce que c’est plus pratique au niveau de la logistique, du prix. Déjà sur la route on n’a pas de péage à payer, le parking pour laisser la voiture plusieurs jours est moins cher. On gagne du temps et de l’argent, c’est clair !"

Transavia, la compagnie aérienne filiale d’Air France spécialisée dans le vol pas cher connait une succes story avec Nantes, où elle est présente depuis 8 ans. Nicolas Hénin, Directeur général Adjoint commercial et marketing de Transavia France

Écouter le podcast
"On a une croissance qui est très forte ces dernières années. Ca fait 3 millions ces huit dernières années. Pour vous donner une idée en 2019, on aura 1 million de sièges sur l’année. On voit qu’on accélère très fortement. Sur l’année 2019 on sera à 27 destinations, principalement vers l’Europe du Sud, Europe de l’Est, Bassin méditerranéen, c’est notre cœur de cible de destination. Et cet été par rapport à l’été dernier on a 7 nouvelles destinations, donc 2 en Grèce, Santorin et Mykonos, Palerme, Budapest, Copenhague et Tel Aviv : assez varié comme type de destinations, Europe du nord, du sud, de l’est".

Transavia, la compagnie aérienne low cost d’Air France vient d’accueillir son trois-millionième passager à Nantes. Et pour 2019 c’est 1 million de sièges qui sont proposés vers 27 destinations au départ de Nantes, dont les iles grecques, Copenhague, Budapest ou encore Tel Aviv. Avec pour objectif sur certaines lignes d’équilibrer les échanges. Nicolas Hénin, Directeur général Adjoint commercial et marketing de Transavia France

Écouter le podcast
"La majorité de nos clients sont quand même nantais parce que ce sont des destinations qui sont en majorité loisirs, pour partir en vacances, en week-end sur l’Europe du sud principalement. Après c’est vrai que sur certaines destinations qu’on a ouvertes, du type Copenhague ou Budapest, par exemple, là on attend d’avoir quelque chose d’un peu plus équilibré en termes de trafic, avec aussi des Danois qui vont venir visiter la région nantaise. On essaye aussi d’attirer des Israéliens pour venir visiter la région des Pays de la Loire et ça commence à marcher. Sur certaines lignes, il y a vraiment un objectif d’attirer les clients aux deux bouts de la ligne".

Un reportage de Cécile DAUGUET