La semaine avec ou sans ? Le bilan ...

23 octobre 2018 à 14h16 par Katell LAGRE

Changer au moins une de ses habitudes, pendant une semaine, pour réduire son impact sur l'environnement, pour être plus en accord avec soi et avec les autres : c'était le principe de la "Semaine avec ou sans" proposée par le Collectif pour une Transition citoyenne Lorient Bretagne sud.

HIT WEST
Crédit: Yann Launay

La semaine passée, 130 participants inscrits ont donc tenté par exemple de se passer de voiture, de se passer d'écran, de fabriquer leurs propres produits d'hygiène. Lisa s'était lancée un double défi. Et tout d'abord, devant le volume occupé par les pots de yaourt dans sa poubelle, Lisa souhaitait stopper sa consommation de yaourts conditionnés dans des pots en plastique.

Écouter le podcast

"On m'a conseillé pas mal de chose : faire mes propres yaourts avec une yaourtière, ou acheter des yaourts faits par des fermiers du coin qui utilisent des pots en verre consignés... Je n'ai pas eu le temps pendant la semaine d'utiliser ces alternatives, mais maintenant je les ai dans ma besace, je vais pouvoir les utiliser."

Les participants sont restés en contact pendant la semaine, ils ont pu échanger des solutions, se motiver, pour relever leur défi. Nathalie a réussi le sien, avec très peu d'écart : elle qui souhaite manger local tenait à se passer de café et de chocolat, dont elle était grande consommatrice, mais dont le bilan carbone lui paraît trop négatif.

Écouter le podcast

"Je me suis rendue compte que ce n'était pas si difficile de m'en passer de manière journalière. Ce n'est pas quelque chose de nécessaire à ma vie : le café, le chocolat, j'aimerais plus les associer à un moment de gourmandise occasionnel... J'aimerais continuer. Le côté "faire quelque chose à la semaine" m'a vraiment donné envie de me lancer d'autres défis, de petits objectifs, régler les problèmes un par un, c'est plus facile que de se donner des objectifs globaux."

Se passer du portable, pas gagné !

Alexandre, lui, voulait réduire l'utilisation de son smartphone, et ce n'était pas gagné d'avance. Yann Launay est allé le retrouver après sa semaine de privation.

Écouter le podcast

"Je suis un gros consommateur de réseaux sociaux, pour moi cela a été difficile, mais j'ai vu les bénéfices tout de suite : j'ai déjà coupé un certain nombre de notifications, comme ça c'est moi qui décide quand je vais regarder l'actualité, ce n'est pas elle qui vient à moi... Je pense qu'il faut se donner un moment pour utiliser son smartphone, et le reste du temps, on vit pleinement..."

Pour bon nombre de participants, ce premier pas la semaine dernière appelle des prolongements : Romain par exemple, compte bien continuer à fabriquer son lait de riz, pour remplacer le lait en brique... et il est décidé aussi à observer 10 minutes de méditation, ce qu'il a entamé la semaine dernière, chaque matin.

Écouter le podcast

"Je me disais avant que je n'avais pas le temps, finalement le temps je l'avais, il fallait juste s'organiser différemment, se lever 10 minutes, un quart d'heure plus tôt... Je sens que dans ce que cela m'apporte comme apaisement le matin, c'est quelque chose qui pourrait être très bénéfique au début d'une journée qui s'annonce stressante, une journée où j'ai une réunion un peu tendue d'avance."

Les participants à cette "semaine avec ou sans" sont résolus à rester en contact les uns avec les autres pour mieux s'entraider et accélérer leur transition citoyenne.

Reportage de Yann Launay.