La région soumet au vote la privatisation des TER

16 décembre 2016 à 4h13 par La rédaction

Le projet de privatisation des lignes TER fait débat dans l'hémicycle régional.

HIT WEST

Le Conseil Régional des Pays de la Loire, réuni en session depuis deux jours à Nantes, doit voter ce vendredi un vœu demandant à l’Etat de clarifier sa position sur le dossier NDDL, et le Budget Primitif 2017, qui s’élève à 1,7 milliard d’euros. Hier le PS a refusé de débattre sur le projet de privatisation des TER. La Région veut en effet ouvrir à la concurrence le transport ferroviaire, et confier ainsi à un opérateur privé certaines lignes du réseau, exploité aujourd'hui par la SNCF. Le président Bruno Retailleau anticipe la future loi qui obligera les régions à expérimenter dans 3-4 ans la circulation des trains privés. Objectif : améliorer le service aux usagers pour Roch Brancour, vice-président en charge du ferroviaire avec Mathieu Lopinot.

Écouter le podcast

Dans un communiqué hier soir, Roch Brancou annonce que le Front National a déclaré être favorable à cette expérimentation alors même que Marine Le Pen s’oppose totalement à l’ouverture à la concurrence dans le ferroviaire. Et de son côté, l'opposition PS, ne se dit pas contre la concurrence mais elle sera attentive aux attentes des usagers. Ecoutez Olivier Biencourt, conseiller régional PS.

Écouter le podcast

Enfin la CGT dénonce une privatisation qui sera néfaste aux usagers. A partir de ce soir, les cheminots seront en grève mais contre la dégradation des conditions de travail. Demain, la SNCF annonce des perturbations, 7 TER sur 10 circuleront en moyenne. Pas de souci pour les TGV et trains corails.