La nouvelle ligne A du réseau Irigo entre en service à Angers

4 janvier 2021 à 9h40 - Modifié : 4 janvier 2021 à 15h19 par Dolorès CHARLES

HIT WEST
Crédit: Jules Housseau

Il y a des nouveautés sur les réseaux de transport en commun, en Pays de la Loire. Reportage à Angers de Jules Husseau, à l'occasion de l'entrée en service de la ligne A modifiée.

Parmi les nouveautés du 1er janvier 2021, la baisse des tarifs sur le réseau de la TAN à Nantes. Les différentes formules vont appliquer une réduction de moins 20 % pour tous les abonnés. C’est une promesse électorale de la maire socialiste, Johanna Rolland, en faveur du pouvoir d’achat et à but écologique. Dès septembre, les transports en commun seront aussi gratuits le week-end. Une bonne nouvelle pour les usagers... A Laval, cette mesure de gratuité est entrée en service dès samedi, pour favoriser la fréquentation sur le réseau TUL, et ce sera le cas aussi pour les jours fériés.

La fête dans le tram angevin

A Angers, la ligne A modifiée du tramway est entrée en service ce lundi matin. A cette occasion, le maire Christophe Béchu a dévoilé une plaque à la nouvelle station Hôtel de Ville (boulevard Bessonneau). Au total, trois nouvelles stations ont été inaugurées dans le centre-ville (Hôtel de ville, Cité des Congrès et Saint Serge Université) : première étape d'un chantier qui doit mener au développement du réseau avec deux futures lignes :

Écouter le podcast

"On commence l'année par l'inauguration de ce premier tronçon d'un peu plus d'un kilomètre, de la partie centrale du tramway, qui nous permettra de disposer à terme, non plus d'une seule ligne comme c'est le cas aujourd'hui, mais de trois nouvelles lignes, et symboliquement nous inaugurons ces trois nouvelles stations ce qui nous permet pendant ce temps de faire le raccordement dans le bas de la ville, de poser les rails du côté de la place Molière, d'assurer la jonction avec le nouveu pont des Arts et métiers, et de poursuivre les travaux de Belle-Beille et vers Monplaisir, qui vont peu à peu converger pour que l'on dispose d'un réseau qui nous permettra d'augmenter de manière considérable le nombre d'angevins qui prendront les transports en commun, dans deux ans."

De nouvelles stations et un tramway relooké en vert (nrdl : au lieu d'une couleur arc-en-ciel) pour l'occasion. Il y avait aussi des musiciens de l'Orchestre national des Pays de la Loire, qui ont joué à l'intérieur des rames. Autre animation appréciée ce matin, des parts de galette distribuées aux passagers en cette période d'épiphanie.

Fin des travaux pour 2022

Cette inauguration en grandes pompes n'était qu'un prétexte, pour évoquer le vaste chantier des transports angevins, car après l'actuelle ligne A, la métropole va se doter de deux nouvelles lignes (B et C) pour assurer un maillage complet du territoire. Le point sur les travaux en cours, avec l'écologiste Corinne Bouchoux, vice- présidente à la communauté urbaine d'Angers en charge des mobilités et de la transition écologique :

Écouter le podcast

« Lorsque vous faites un tramway, il faut enlever dans un premier temps tout ce qui ne se voit pas, les canalisations. Donc il y a une première phase qui consiste à déplacer les canalisations pour les mettre à l'extrémité des voies. On a bien avancé dans la partie centre et dans la partie Doutre ... là nous faisons la remontée et vers Monplaisir et vers Belle-Beille. Le dur avance, et on a encore deux ans de travaux jusqu'en 2023. Il y a eu un tout petit retard du fait de la Covid, il y a eu une pause, mais en fait on a rattrapé ce retard.On pense qu'on aura fini les travaux fin 2022. Suivront des essais obligatoires et ça fonctionnera en 2023. »

Le tramway restera payant

Ce réseau qui, après avoir été gratuit en décembre, est de nouveau payant... et le restera. Corinne Bouchoux explique pourquoi le tout gratuit n'est pas envisageable contrairement à d'autres collectivités qui ont fait ce choix :

Écouter le podcast

« Moi je ne le pense pas. Je suis écologiste mais aussi professeur d'économie et je pense que la façon dont on a conçu notre système ne repose pas sur la gratuité. Ponctuellement ça peut être fait, mais ce n'est pas le modèle économique que nous avons choisi. Parce que les communes qui ont choisi ce modèle et j'en connais très bien deux que j'ai étudiées sont des communes où il n'y a pas de développement, c'est-à-dire qu'il n'y a plus d'investissement. Et nous nous sommes sur l'idée qu'il y a des investissements à faire, notamment pour avoir des réseaux de bus qui vont accompagner le tramway. »

Angers-tram-a-elus.jpg (1.75 MB)

L'ex sénatrice Corinne Bouchoux, le maire Christophe Béchu (au centre) accompagnés notamment de la présidente de région, Christelle Morançais (à droite).