La Marine lance sa campagne de recrutement

30 janvier 2021 à 7h22 - Modifié : 30 janvier 2021 à 8h05 par Dolorès CHARLES

HIT WEST
Crédit: Yann Launay

La Marine nationale lance sa nouvelle campagne de recrutement. Le reportage de Yann Launay en Bretagne.

La Marine nationale recrute avec pour objectif d'accueillir dans l'année plus de 4 000 jeunes de 17 à 30 ans, d'un niveau d'étude qui va de la 3ème au BAC + 5. En 2020, l'objectif de 3 960 marins à recruter a été atteint, malgré la pandémie. En 2021, il faudra faire encore mieux. Et pour le Capitaine de corvette Stéphane Benezech, chef du secteur Ouest au service de recrutement de la Marine, cela passe par une meilleure connaissance par les jeunes de la diversité des métiers proposés :

Écouter le podcast

Une interview que vous avez pu écouter lors de la semaine spéciale orientation sur Hit West, entre midi et 14h.

MARINE NATIONALE STEPHANE BENEZECH CHEF SECTEUR OUEST RECRUTEMENT.jpg (329 KB)

Stéphane Benezech

Une campagne pour mieux recruter

La Marine nationale recrute pour tous ses métiers, pour tous types de postes, même si certaines spécialités sont davantage en tension :

Écouter le podcast

"Aujourd'hui on a plusieurs branches dans lesquelles nos besoins sont plus importants : dans le domaine de la mécanique, de l'électricité, de l'informatique. Nous avons assez de candidats pour nous permettre de remplir nos objectifs, mais nous en cherchons toujours plus pour améliorer la qualité du recrutement. C'est l'objectif de cette campagne de communication : nous faire connaître auprès de jeunes qui pour l'instant n'ont pas envisagé une carrière dans la Marine. Au-delà du mot "marin", il y a derrière 50 métiers totalement différents, à bord de nos bateaux, de nos sous-marins ou sur nos bases..."

La marine et peu sur l'eau...

La diversité des métiers et des trajectoires possibles est très large. Certains marins d'Etat vont d'ailleurs très peu sur l'eau. Exemple avec l'itinéraire du Maître principal Eric Hannequin, chef du Cirfa pour le Morbihan, qui avant de se consacrer au recrutement, était "guetteur de la flotte" :

Écouter le podcast

"C'est le contrôle maritime : surveiller l'espace maritime, dans des sémaphores, des tours implantées sur tout le littoral... J'ai commencé à Port-Louis, je suis descendu en Gironde, j'ai fait le Pays basque, le centre de sauvetage d'Etel..."

MARINE NATIONALE ERIC HANNEQUIN CHEF CIRFA LORIENT.jpg (258 KB)

Maître principal Eric Hannequin

Mais finalement, dans ce contexte de pandémie et de crise économique, les candidats ne seront-ils pas plus nombreux à se tourner vers les carrières de marin d'Etat ? La réponse de Stéphane Benezech :

Écouter le podcast

"La plupart des jeunes qui viennent nous voir veulent apprendre un métier, veulent servir leur pays, se sentir utile et avoir des responsabilités. Si en plus de ça, nous pouvons les rassurer sur les années futures en leur garantissant un emploi pendant plusieurs années, qui permet d'avoir des projets professionnels et personnels, c'est tant mieux..."

La Marine va poursuivre le "recrutement local" lancé l'an dernier pour attirer de nouveaux candidats peut-être un peu effrayés par la mobilité géographique :

Écouter le podcast

"Le recrutement local permet de postuler pour un poste précis, sur une base précise de son choix : le jeune a la garantie, s'il est sélectionné, d'occuper ce poste et de ne pas en changer pendant 4 ans. Un contrat qui permet une première expérience dans la Marine, dans une unité proche de chez soi, et de voir si ce métier correspond ou pas..."

Toutes les infos sur le site etremarin.fr