Bretagne

La journée bretonne d'Edouard Philippe

08 février 2019 à 15h46 Par Katell LAGRE
Le Premier Ministre était à Nantes ce matin et à Rennes cette après midi pour acter les mesures prises après l’abandon de l’aéroport à Notre Dame des Landes …

A Nantes : la signature du contrat d’avenir

Dans ce contrat, une multitude de points et d'engagements réunis sur 4 axes principaux : Les réseaux de transport afin de compenser l'abandon du projet d'aéroport, le déploiement du numérique, l'économie de la connaissance et enfin la transition écologique.
Ecoutez Christelle Morançais, la présidente de la région Pays de la Loire, au micro d'Emilie Plantard …

Écouter le podcast3

"Ce texte contient des engagements forts de l’État à commencer par les transports, l’amélioration de la connexion ferroviaire vers Paris, un meilleur accès aux aéroports parisiens, et des travaux sur de petites lignes ferroviaires…"

Le Premier Ministre, lui, s’est félicité du travail réalisé avec la région et la bonne intelligence qui a accompagné cette collaboration …

Écouter le podcast

Le texte prévoit le réaménagement de l’aéroport de Nantes Atlantique, le développement du grand port Nantes/Saint-Nazaire, le franchissement de la Loire et une amélioration de la liaison ferroviaire entre Rennes et Nantes. L’objectif serait de rallier les deux villes en moins d’une heure contre 1h15 à 2h26 aujourd’hui …

Pour la maire de Nantes Johanna Rolland, il y a «des avancées mais le
compte n’y est pas encore ... »

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA VILLE DE NANTES

« Après l’annonce par le Gouvernement, le 17 janvier 2018, de l’abandon du projet de transfert de l’aéroport de Nantes Atlantique, immédiatement, Nantes Métropole s’est mobilisée aux côtés des maires et des acteurs économiques, universitaires et de la recherche, des partenaires institutionnels pour appréhender collectivement les conditions de cette nouvelle donne et être force de propositions pour l’avenir de la Métropole et de ses habitants.
« Le contrat d’avenir signé aujourd’hui entre le Gouvernement et la Région des Pays de la Loire porte des avancées travaillées collectivement à la suite de cette décision, pour l'accessibilité nationale,
européenne et internationale du territoire à moyen et long terme, et pour la stratégie de développement de la métropole nantaise autour de la Santé du futur et de l’industrie du futur. Il ne porte en revanche aucune garantie pour de nécessaires compensations exemplaires promises
par le gouvernement pour la protection des populations impactées par le maintien de l'aéroport. Il ne précise aucune ambition pour l’avenir de Nantes Atlantique et l’accessibilité ferroviaire à court
terme de la métropole.
Je salue donc les avancées portées par le contrat d’avenir, mais il ne peut s’agir que d’une première étape compte tenu des réponses encore en attente. L’État doit s’engager davantage pour répondre au double enjeu de la protection des populations et de l’attractivité du territoire. »


Pour la Bretagne : le pacte d’accessibilité …

Là encore il s’agit de formaliser et garantir les grands chantiers de développement des infrastructures de transport : le développement des aéroports bretons, un Paris/Brest en train en 3 heures maximum et la mise en 2x2 voies de la RN164 entre Rennes et Châteaulin.

Pour le Président de Région Loig Chesnais-Girard c'est un premier pas intéressant. Il est au micro de Yann Launay ... 

Écouter le podcast