Bretagne

La fermeture avancée des bars à Rennes fait réagir

17 septembre 2020 à 10h09 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : Ronan Le Mouhaer (Hit West)

C’est une décision qui fait réagir à Rennes, classée zone de circulation active du coronavirus : la fermeture des bars à 23 heures maximum.

Cette mesure de fermeture avancée des bars, et prise par la préfète d'Ille-et-Vilaine en début de semaine, est effective depuis hier soir (mercredi) et jusqu’au 30 septembre. L’objectif est évidemment de limiter la propagation du Covid-19 alors que la rentrée signe aussi le retour des soirées étudiantes. Du côté des patrons de bistro, la pilule a du mal à passer :

Écouter le podcast

« On s'y attendait un petit peu, on se prépare déjà depuis une semaine parce qu'on a vu l’affluence massive lors de la soirée étudiante de jeudi dernier. On s’organise, on change les plannings. […] On a été pas mal en coupure avec le confinement. On nous retape dessus. Ça va déplacer les clusters. […] Je trouve qu’ils devraient plutôt faire plus de contrôles dans les bars et voir ceux qui ne respectent pas. Ceux qui, comme nous, respectent, les laisser travailler. […] Je ne sais pas si les politiques entendent tout ce qu’on pense. Ils ne viennent pas dans les bars, eux. Nous on contrôle. […] Qu’on soit les seuls à payer la note d'une complète inaction pendant tout l’été, ça ne va rien changer au problème. Le matin, aux heures de pointe, dans une cafétéria à la gare, ce ne serait pas plus important ? »

Rennes-bar.jpg (2.36 MB)

"ça ne va pas les empêcher de faire la fête !"

Alors que les patrons s’inquiètent, les clients eux, pensent déjà à d’autres moyens de faire la fête. Écoutez ces réactions recueillies en terrasse par Ronan Le Mouhaër :

Écouter le podcast

« Déjà depuis le Covid, on ne sortait plus autant. Ça ne me dérange pas trop, même si je comprends que pour les bars c’est un peu compliqué aussi. […] C’est une bonne idée en soi parce que c'est dans les bars que les jeunes se retrouvent, mais ça ne va pas les empêcher de faire la fête quand même. […] On est dans un contexte de retrouvailles avec les amis donc c'est un peu dommage de limiter tout ça mais c'est compréhensible. […] Je suis plutôt de ceux qui font des petites soirées entre amis. Et donc, on a déjà, entre nous, nos propres prises de distance. […] C’est un peu bête de fermer les bars parce que c’était plus cadré. À force d’aller chez nous, les gestes barrières vont être encore moins respectés. Je ne sais pas si c’est une bonne idée au final... »

Et pour s’assurer que tout le monde joue le jeu, notamment du côté des étudiants, la Ville de Rennes a déployé dès hier des agents, médiateurs et policiers municipaux pour rappeler les règles de bonne conduite. Un dispositif détaillé par Cyrille Morel, adjoint en charge de la prévention des risques et de la vie nocturne, au micro de Ronan Le Mouhaër :

Écouter le podcast

« Cela s’articule autour de trois dispositifs : un dispositif de médiation avec des agents municipaux qui vont rappeler des règles sanitaires (distance physique, port du masque…) dans les secteurs habituels du centre-ville, du quai Saint-Cyr et plaine de Baud. Il y a aussi le dispositif Noz’ambule pour dialoguer avec les jeunes sur l'espace public et rappeler les bonnes conduites... et un dispositif entre la police municipale et Kéolis pour le rappel de l'interdiction de la consommation et du transport d'alcool sur la voie publique. »