Bretagne

La dépression saisonnière fait son retour

19 novembre 2018 à 07h16 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : Pixabay

C’est lundi, ce qui donne déjà un petit coup au moral, c’est aussi l’hiver avec des températures en dessous ou proches de 0° ce matin, bref c’est le retour de la dépression saisonnière. Mais kesaco !

Avec l’automne, c’est le retour de la dépression saisonnière, un phénomène dépressif différent de la dépression classique et qui arrive quand les jours raccourcissent et que nous sommes moins exposés à la lumière du jour. Quels sont les symptômes de la dépression saisonnière ? Sophie Lumineau, Enseignant-Chercheur en comportement humain et animal, à l'Université de Rennes 1, répond à Cécile Dauguet.

Écouter le podcast

"Les symptômes sont des symptômes de troubles déjà du sommeil et des troubles des rythmes, car ce sont des personnes qui vont être en retard de phase, qui vont s'endormir un peu plus tard, et qui font "ce qu'on appelle" une hyper-sommnie. Elles vont dormir plus longtemps que la normale avec un sommeil de mauvaise qualité. Un sommeil fragmenté, qui n'est pas bien réparateur. Il y aura aussi des troubles de l'humeur, de l'anxiété, de la tristesse, des toubles digestifs - des personnes qui vont manger plus et développer de la boulimie, avoir une prise de poids, une baisse de l'activité aussi. Il peut y avoir enfin des troubles sexuels avec une baisse de la libido, ou des problèmes menstruels."

A priori la dépression saisonnière ne touche pas tout le monde, seulement les personnes qui ont un rythme interne beaucoup plus lent que la moyenne. Quand les jours deviennent plus courts, elles ont plus de mal à se synchroniser, parce que la mélatonine ne joue plus son rôle de régulateur jour/nuit.
La mélatonine, pour rappel, c'est "l’hormone qui gère tous nos rythmes".

Écouter le podcast

"Elle est secrétée par une partie du cerveau, qui s'appelle l'épiphyse" : elle est secrétée la nuit. Le soir, quand on éteint la lumière c’est la mélatonine qui démarre (elle donne le signal de l’endormissement). Chez certaines personnes, ce signal n'est pas bien entraîné quand il n'y a pas assez de lumière qui arrive au niveau des yeux."

En clair, quand il y a moins de luminosité en journée et qu’on a un organisme plus lent à la synchronisation, notre corps ne perçoit plus ce signal d’endormissement.

Est-ce que ça se soigne ?

Oui la dépression saisonnière se soigne, selon Sophie Lumineau, Enseignant-Chercheur en éthologie animale et humaine à Rennes 1.

Écouter le podcast

"Avec une exposition matinale à la lumière, ce qu'on appelle "la photothérapie" : si on fait une exposition de deux heures matinales de forte intensité auprès de la personne, puisque cela va stimuler les photorécepteurs (yeux) et ça on sait que déjà deux semaines de traitement comme ça améliorent déjà grandement l'état dépressif, et cela restaure aussi une bonne qualité de sommeil. puisque la photothérapie restaure les rytmes, et agit sur cette dépression saisonnière, c'est qu'on a bien un problème de synchronisation de l'organisme à l'environnement dans ces conditions là."