La Déferlante Macron en Bretagne

12 juin 2017 à 4h22 par Alexandra BRUNOIS

HIT WEST

La déferlante Macron hier lors du 1er tour des législatives en France. Le parti du Président de la République a obtenu plus de 31% des suffrages contre 22 pour les Républicains qui arrivent 2ème. Le FN est le 3ème parti avec plus de 14% des voix, un point de plus que La France Insoumise. Le PS lui arrive 5ème avec moins de 10 points. La République en Marche devrait donc obtenir la majorité absolue à l’Assemblée nationale la semaine prochaine avec 390 à 445 sièges.

Notons que plus d’un Français sur 2 ne s’est pas rendu aux urnes hier. On estimait hier soir à 49,6% le taux de participation en France. On a plus voté en Bretagne… 56% des électeurs se sont rendus aux urnes, 58 même en Côtes d’Armor… l’un des départements les plus civiques de France.

En Bretagne comme dans toute la France, la vague "En Marche" est bien là - supérieure même aux prévisions… le parti du chef de l’Etat pourrait obtenir 24 des 27 circonscriptions bretonnes. Plus de 38% des voix pour les Macronistes en Bretagne.
Un député LREM a d’ailleurs été élu dès le 1er tour hier soir. Il s’agit du député sortant Paul Molac, le divers gauche passé chez Macron a été réélu à Ploërmel dans le Morbihan.
Dans le Finistère et malgré l’affaire des Mutuelles de Bretagne, le Ministre de la Cohésion des Territoires, Richard Ferrand s’en sort très bien en arrivant en tête avec près de 34% des suffrages contre 18 pour la candidate LR Gaëlle Nicolas à Châteaulin/Carhaix.
En Côtes d’Armor, l’allié Modem et maire de Saint-Brieuc, Bruno Joncour est en tête avec plus de 41% des voix devant le socialiste sortant Michel Lesage à près de 14%.

Les Républicains arrivent en 2ème position, loin derrière La République En Marche… avec 15,5 points… et bien loin des objectifs de cohabitation affichés pendant la campagne. Seuls deux candidats LR arrivent en tête en Bretagne… Annaïg Le Meur avec 38% des voix devant le socialiste Jean-Jacques Urvoas à Quimper. Marc Le Fur est devant le macroniste Olivier Allain à Loudéac/Lamballe… mais seulement un point devant 38 contre 37.

Du côté des Mélenchonistes, c’est la déception… Ils arrivent 3ème en Bretagne avec plus de 12% des suffrages. Mais, ils seront peu nombreux à l’Assemblée… et donc pas en mesure d’influer sur le jeu législatif. Seulement 5 candidats bretons de la France Insoumise se sont quant à eux qualifiés pour le 2nd tour… C’est le cas de Marc Martin à Redon. Cet ouvrier magasinier est novice en politique. En ballottage défavorable, il tentera de l’emporter dimanche prochaine face à Gaël Le Bohec (LREM).

Du côté du PS c’est la déroute en Bretagne… Les socialistes disposaient pourtant de la majorité des circonscriptions lors du dernier mandat avec 22 sièges sur 27. Le PS n’aura qu’une poignée de députés à l’Assemblée. Il n’arrive que 4ème du scrutin dans la région avec moins de 10%.
Exemple marquant notamment avec la défaite d’Emmanuel Couet dans la 8ème circonscription d’Ille-et-Vilaine. Le Président de Rennes Métropole et maire de Saint-Jacques est éliminé dès le 1er tour dans ce bastion PS. Il n’arrive que 3ème derrière LREM et LFI. Un seul candidat PS est qualifié pour le 2nd tour en Ille-et-Vilaine… François André dans la circonscription Rennes/Pacé affrontera la républicaine Mélina Parmentier.
A Brest centre, la députée sortante Patricia Adam est également éliminée dès le 1er tour face aux candidats LREM et LFI.

Le FN lui ne réalise pas les scores qu’il espérait en Bretagne… seulement 8,3%. Aucun candidat ne s’est qualifié hier soir pour le 2nd tour des législatives dimanche prochain. Le patron du FN en Bretagne, Gilles Pennelle n’arrive que 3ème du scrutin à Fougères avec plus de 11% des voix… derrière le député sortant UDI Thierry Benoît (34,2%) qui brigue à 3ème mandat et la candidate LREM Nolwenn Mahé (32,7%). Le conseiller municipal de Vannes, Bertrand Iragne lui n’arrive que 5ème du scrutin. Le député sortant Hervé Pellois (LREM) est en ballotage très favorable face à la républicaine Christine Penhouet.

Compte tenu du peu de votants… il y aura très peu de triangulaires pour le 2nd tour en France… aucune en Bretagne ! Il faut en effet obtenir 12,5% des inscrits pour se maintenir au 2nd tour. Ce qui est rarement le cas avec ce taux importants d’abstention.

En Bretagne, 5 députés sortants sur les 20 qui se sont représentés sont éliminés dès le 1er tour… Il s’agit des socialistes Viviane Le Dissez à Dinan, la brestoise Patricia Adam, Marie-Anne Chapdelaine à Rennes-Sud, Chantal Guitet à Landerneau/Landivisiau et du divers-gauche Philippe Noguès à Hennebont-Gourin.