La collaboratrice yéménite de l'otage angevine se confie à Ouest-France

21 avril 2015 à 6h42 par La rédaction

HIT WEST
Il reste une otage française au Yémen, une jeune femme d’Angers, Isabelle Prime. Sa collaboratrice yéménite, libérée le 19 mars, se confie ce mardi à Ouest-France. Elle raconte l’enlèvement à Sanaa le 25 février dernier et leur captivité. Elle a tout fait pour rester aux côtés de la française, jusqu'à y laisser sa santé. Elle souffre aujourd'hui d'une maladie auto-immune, consécutive au traumatisme du kidnapping.