Pays de la Loire

La Baule : réouverture des restos de plage

02 avril 2019 à 06h32 Par Katell LAGRE
Plage de la Baule
Crédit photo : Yann Launay pour Hit West

A La Baule, les restaurants de plage rouvrent leurs portes, et ils sont tous flambant neufs.

Les commerçants baulois n'ont pas eu le choix : pour poursuivre leur activité, ils avaient dû déposer un dossier, et s'engager à construire des structures démontables. C'est ce qu'impose le fameux "décret plage". Désormais, c'est le groupe Véolia qui gère la plage de La Baule. Une nouveauté qui avait provoqué une fronde des commerçants... Finalement, presque tous les restaurants, bars, clubs de plage préexistants -une trentaine- sont reconduits mais sous une forme bien différente.

L'Atlantic Beach

Patrick Couderc, par exemple, vient de réouvrir l'Atlantic Beach nouvelle version. Yann Launay l'a rencontré.

Écouter le podcast

"On a enlevé l'ancien établissement, et on a opté pour une structure toute en bois, un kit, en poteaux vissés, entièrement démontable..."

La saison peut commencer

Les dossiers régularisés, les travaux terminés, la saison peut maintenant commencer, et Patrick Couderc ne cache pas son soulagement :

Écouter le podcast

"Cela s'est fait beaucoup dans l'anxiété, depuis deux ans et demi, à commencer par le dossier d'appel d'offres, une période de stress intense... après il y a eu les architectes, les services d'urbanisme, les commissions de sécurité, la phase des travaux, complexes, lourds financièrement... on en voit le bout, dans quelques mois ce ne sera qu'un mauvais souvenir."

Le club des Dauphins

Un peu plus loin, Patrick Le Drogo et sa fille Laurence mettent la dernière main aux peintures de leur salle : depuis plusieurs générations, la famille Le Drogo gère un espace qui associe un club de plage, le Club des Dauphins, une école de voile et un restaurant :

Écouter le podcast

"Il a fallu se mettre en conformité avec le nouveau cahier des charges, qui nous a été un peu dicté par notre nouveau patron, Véolia, qui a imposé des choses somme toute nécessaires, il faut bien le dire... Les normes sont extrêmement pesantes, mais il faut y passer."

Le Club des Dauphins, lui, doit rouvrir le 6 avril, pour les vacances de Pâques. Une trentaine de bars, restaurants, clubs ont été autorisés sur la plage de la Baule, et certains occupent plusieurs centaines de m². le nombre d'affaires n'est-il pas un peu élevé, sur le sable de la plus belle baie d'Europe ?

Écouter le podcast

"Le nombre, je pense que c'est cohérent avec la longueur de la baie, par contre les situations auraient pu être étudiées avec plus de soin : des établissements sont très proches les uns des autres, on aurait peut-être pu faire l'effort de laisser de l'espace. Mais bon il y avait sans doute un problème de réseaux qui faisait que l'on ne pouvait peut-être pas se mettre exactement où l'on voulait."

Qu'en pensent les Baulois ?

Et les Baulois, que pensent-ils du nouveau visage de ces restaurants de plage de l'ère Véolia ? Quelques réponses au micro de Yann Launay.

Écouter le podcast

"C'est plus harmonieux, plus homogène (...) Les bars de plage sont montés sur pilotis, et montent trop haut par rapport au petit muret, quand on passe à vélo, on ne voit plus la mer (...) Est-ce que cela ne va pas non plus dénaturer le paysage ? Il ne faut pas qu'il y en ait un plus grand nombre."

Reportage de Yann Launay.