Bretagne

L’impact des éoliennes en question

06 juillet 2020 à 08h11 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : Yann Launay pour Hit West

Les éoliennes sèment le doute. On s’intéresse aujourd'hui aux cas de mortalités inexpliquées dans certains élevages de l'Ouest, et des problèmes de santé chez des riverains, installés à proximité de parcs éoliens, comme dans le secteur de Nozay en Loire-Atlantique. Le reportage de Yann Launay.

Le parc "des 4 Seigneurs", en Loire-Atlantique, fait partie de ces parcs éoliens qui sèment le doute : 8 machines construites en 2012, entre Nantes et Rennes, aux confins des communes de Nozay, Puceul, Abbaretz et Saffré. Depuis la construction de ce parc, des éleveurs de vaches laitières ont vu leur troupeau décimé et la qualité du lait se dégrader. Après 7 ans à tenter en vain de comprendre et de résoudre les problèmes, Céline Bouvet, installée à Malville sur la commune de Saffré, a décidé de jeter l'éponge. Dans un mois, ses vaches quitteront la ferme. Céline ne supporte plus de voir ses animaux victimes de maladies et de troubles du comportement :

Écouter le podcast

"Chez moi, les vaches prennent la route le matin et le soir, et à certains endroits de la route, elles pilaient, elles ne voulaient plus avancer, comme s'il y avait une frontière invisible... L'hiver, en bâtiment, ce n'est plus la peine : les vaches refusent de venir manger, refusent de boire, refusent de se faire traire... Depuis 2012 tout plonge : la production, la qualité, les veaux qui perdent au niveau croissance... On ne peut plus continer, aussi bien moralement que financièrement..."

EOLIENNES SUSPECTEES PARC DES 4 SEIGNEURS CELINE BOUVET.jpg (497 KB)

@YannLaunay

Le vétérinaire qui suit les animaux de Céline le confirme : les problèmes ont démarré en 2012, et n'ont rien à voir avec un une mauvaise gestion de l'exploitation. Pour Frédrik Ménard, les maladies, les déformations qui touchent les animaux de Céline ne rentrent pas dans des schémas classiques qu'il peut rencontrer ailleurs :

Écouter le podcast

"On a demandé conseil à différents collègues spécialistes, on n'a jamais eu de réponse... On a des échecs de traitements médicamenteux que l'on ne réussit pas à expliquer... La plupart des autopsie sont revenues "blanches" : aucune explication à la dégradation des animaux et à la mortalité..."

Un phénomène loin d'être isolé

D'autres éleveurs du secteur ont observé les mêmes phénomènes : c'est le cas de Murielle et Didier Potiron, qui élèvent des vaches laitières à Puceul, à moins d'un kilomètre du parc. Eux en sont persuadés : il existe un lien entre ces éoliennes et la santé de leurs animaux. Pour Didier, une panne du parc en a apporté la preuve :

Écouter le podcast

"Pendant ces 4 jours d'arrêt, cela a été nettement mieux au niveau du comportement des animaux et de la production. Après ces 4 jours, c'est reparti dans la galère... Cela fait 7 ans qu'on fait des expertises scientifiques, on ne veut pas nous écouter, on ne veut pas voir la réalité des choses..."

Les riverains également impactés

Et les problèmes de santé ne concernent pas seulement les animaux, comme en témoigne Céline :

Écouter le podcast

"On n'en peut plus : des douleurs musculaires, des maux de tête : quelqu'un était venu m'aider à sortir des animaux, j'avais un mal de crâne depuis 4 à 5 jours, et lui va dehors, revient à l'intérieur et il me dit avoir lui aussi mal à la tête à l'endroit où j'étais..."

D'autres riverains connaissent des difficultés inexpliquées, comme Emmanuel et sa famille, qui envisagent aujourd'hui de quitter leur maison de Saffré, devant la multiplication des symptômes :

Écouter le podcast

"C'est de la fatigue, ça peut être du stress, ça peut être des kistes, on a les mêmes que les bovins, j'ai déjà été opéré trois fois... Certaines nuit, on ne peut pas dormir, jusqu'à prendre la voiture pour aller dormir ailleurs... On sent comme du courant électrique : nos membres se mettent à vibrer, à trembler... Les médecins nous l'écrivent, et mettent les éoliennes on cause..."

Des problèmes électromagnétiques ?

Tous ces problèmes peuvent êtres liés à la présence d'électricité résiduelle, de courants parasites dans le sol et dans les bâtiments : les animaux y sont beaucoup plus sensibles que les hommes, et ce problème n'est pas nouveau, il est même bien connu dans le monde de l'élevage. Mais dans le cas des riverains du parc des 4 Seigneurs, les installations électriques ont été vérifiées, dans les maisons et les bâtiments d'élevage. Et rien n'est réglé... Pour les géobiologues comme Luc Leroy, ce sont des problèmes électromagnétiques difficiles à mesurer, mais bien réels, qui expliqueraient la situation. Il étudie le parc des 4 Seigneurs depuis plusieurs années :

Écouter le podcast

"Ce que l'on sait nous, dans notre métier, c'est que l'on repère des zones où il y a des passages d'eau, où il peut y avoir des failles. Le courant va passer dans ces zones de failles. Les vibrations, c'est la même chose. On a sur le parc des éoliennes mal poitionnées, peut-être un câble défectueux, on a des réseaux d'équipotentialités qui vont faire un lien électrique entre toutes les éoliennes, qui fait que l'ensemble va créer une grosse vibration qui va circuler dans les zones de passage..."

Le député de Loire-Atlantique Yves Daniel a mobilisé une trentaine de députés (dont la Morbihannaise Nicole Le Peih et le Brétilien Gaël Le Bohec), pour obtenir une accélération des recherches. Lui-même ancien éleveur, Yves Daniel souhaite que toutes les compétences soient mises à contribution, y compris la géobiologie, même si elle n'est pas reconnue par la science. Yves Daniel et ses collègues députés réclament aussi la possibilité de mettre à l'arrêt un parc comme celui des 4 Seigneurs, pendant plusieurs semaines, pour en avoir le coeur net :

Écouter le podcast

"Parce que le problème est électromagnétique, naturel, dans le sol, accentué par cet environnement électrique que l'on vient rajouter. Et pour vérifier quel est lien de cause à effet entre le parc et les problèmes sur le terrain, il faut tester la mise hors tension du parc..."

Des conclusions attendues en 2021

Yves Daniel se défend d'être anti-éolien : pour le député, au contraire, régler les problèmes actuels, prévenir les problèmes futurs, ne peut être que profitable au développement des énergies renouvelables :

Écouter le podcast

"Heureusement, il y a de nombreux parcs où les choses se passent bien : sur 1500 parcs en France, on estime entre 50 et 100 le nombre de parcs où il y a des problèmes... L'objectif est d'être dans une démarche gagnant-gagnant : pour que les opérateurs puissent être sécurisés, que le droit français puisse être adapté, et que l'on protége ce qui est essentiel : la santé..."

Yves Daniel et des collègues ont déjà obtenu une première réponse de l'Etat : le parc des 4 Seigneurs doit faire l'objet d'une étude menée par des experts nationaux. Leurs conclusions sont attendues au premier semestre 2021.