L'image du jour : en garde à vue pour un Homard ?

19 septembre 2019 à 3h30 par Mathieu LOPINOT

Sur cette photo on voit un homard géant, orange, en papier mâché posé au sol, dans une sorte de hangar. Il devait défilé dans le cortège samedi 14 septembre à Nantes pour la manifestation des Gilets Jaunes. Les militants qui l'ont fabriqué terminent en garde à vue. On vous raconte cette histoire !

HIT WEST
L'image du jour : en garde à vue pour un Homard ?
Crédit: @Nantes_Revoltee

Chronique dans la Matinale :

Écouter le podcast

Samedi 14 septembre, 13h, une heure avant le depart du cortège pour la manifestation des Gilets Jaunes à Nantes, Acte 44, les manifestants apprennent que le homard qu'ils ont fabriqué ne défilera pas.

La police a arrêté une camionnette, avec à l’intérieur trois militants qui transportaient ce homard géant en papier mâché, une œuvre qui devait terminé dans le cortège et qui fait référence à François de Rugy et l’affaire de ses dîners luxueux à l'Assemblée nationale.

les 3 manifestants ont été placés 48h en garde à vue pour "association de malfaiteurs", relâchés seulement lundi et placés sous le statut de témoins assistés en attendant les suites de l'enquête. Le homard en papier mâché a été fabriqué à la maison du peuple de Nantes. Et sur une vidéo publiée sur les réseaux sociaux par des militants on voit que la police est venue en force pour arrêter ce homard, gros dispositif, une dizaine de policiers cagoulés.

Les bandits de grand chemin, 3 artistes en herbes sont interpellés : 2 femmes de 22 et 28 ans et un homme de 29 ans.

Ont-ils été arrêtés pour avoir fabriquer un homard en papier mâché ?
Le parquet de Nantes lui évoque une enquête beaucoup plus vaste qui a permis ces arrestations, notamment pour violences volontaires et dégradations de biens. Depuis le homard géant en papier a été placé sous scellés pour les besoins de l’enquête