Bretagne

L'évolution du covid-19 dans l'Ouest : le Morbihan quitte la zone d'alerte

09 octobre 2020 à 05h02 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : Hit West (archives)

Le ministre de la santé, Olivier Véran, tenait un nouveau point presse, avec son collègue à Bercy, Bruno Le Maire hier soir à Paris. Objectif, faire un point sur la propagation du coronavirus en France, et présenter de nouvelles restrictions et de nouvelles aides pour les entreprises impactées.

La deuxième vague épidémique est belle et bien là en France. Hier soir, quatre autres villes sont passées en alerte maximale (ou zone écarlate) Lille, Grenoble, Saint-Etienne et Lyon. S’il y a du mieux à Rennes ou Marseille - le ministre de la santé a parlé d'inflexion positive - la situation reste compliquée en Ile-de-France, où un « plan blanc renforcé » a été mis en place. Le directeur de l’ARS parisienne met en garde contre « une marée très forte » dans les hôpitaux... Des opérations de chirurgie sont notamment reportées. Le coronavirus a fait 66 morts supplémentaires ces dernières 24 heures, plus de 32 400 morts au total, ainsi que 18 000 nouvelles contaminations en un seul jour (653.500 cas confirmés en tout).

La Loire-Atlantique en alerte renforcée ?

Au vu des indicateurs, le préfet de Loire-Atlantique aurait annoncé que le département et que la capitale, Nantes, allaient "probablement passer en zone d’alerte renforcée dans les prochains jours". Le port du masque est déjà obligatoire dans de nombreuses villes de l’agglomération nantaise, ainsi qu'à Clisson, Saint-Nazaire ou Châteaubriant, mais il y aurait des restrictions supplémentaires. Un cluster important est en cours au sein de l’Ecole de commerce Audencia. Depuis la rentrée, des étudiants ont été testés positifs à plusieurs reprises. A ce jour, 212 ont été testés positifs avec un taux de positivité de 24%. L’ARS rappelle que les mesures barrières sont plus que jamais incontournables pour casser les chaines de transmission lors d’évènements festifs étudiants.

Les Villes de Toulouse et Montpellier pourraient rejoindre d’ici lundi la zone d’alerte maximale, et Dijon et Clermont basculer en zone d’alerte renforcée dès samedi. En revanche le Morbihan comme la Nièvre quittent la zone d’alerte.

Voici les principaux enseignements du point presse du ministre de la Santé ce jeudi. Olivier Véran était accompagné de son collège aux Finances Bruno Le Maire, qui a annoncé de nouvelles aides pour les entreprises : le Fonds de solidarité jusqu’ici réservé aux secteurs de l’hôtellerie-restauration, du tourisme, de l’événementiel, etc. est élargi à d’autres. Il pourra s’appliquer aux entreprises ayant jusqu’à 50 salariés, et aux entrepreneurs ayant enregistré une perte de 70 % de leur chiffre d’affaires, contre 80% auparavant... La mesure d’exonération de charges sociales sera aussi étendue.

Masque obligatoire dans 26 communes de Maine-et-Loire

Dans le Maine-et-Loire, le port du masque deviendrait obligatoire dans 26 communes, la Préfecture détaillera les directives prises prochainement. La mesure serait prolongée dans 18 communes (Angers, Cholet, Saumur… Avrillé, St-Clément-de-la-Place ou Montreuil-Juigné) et décidée dans 8 communes supplémentaires comme Pouancé, Le Lion-d'Angers, Tiercé, Segré ou Chalonnes-sur-Loire.