Pays de la Loire

L’été record des Machines de l’île à Nantes

26 septembre 2019 à 06h00 Par Dolorès CHARLES
Crédit photo : Hit West

A Nantes, la fréquentation des Machines de l’île, ouvertes en 2007, augmente d’année en année. 2019 franchira un nouveau record, après un été particulièrement réussi.

La success-story ne faiblit pas. Les Machines de l’île parviennent à séduire un public de touristes et d’habitués toujours plus important, battant régulièrement des records de fréquentation entre la galerie, l’éléphant et le carrousel. L’été 2019 en est la preuve puisque 29.000 entrées supplémentaires ont été vendues par rapport à l’été 2018 ; 248.221 au total sur juillet et août. Pierre Oréfice, co-créateur des Machines s’en réjouit, même s’il ne cache pas son étonnement :

Écouter le podcast 

"Ça a été une surprise parce qu’on pensait avoir atteint le taux maximal de capacité d’accueil et on a été surpris, on a fait 14% de visiteurs en plus. Cette année va être une année exceptionnelle parce qu’on va dépasser les 700.000 billets vendus. Aujourd’hui c’est près de 38% d’étrangers et les touristes français c’est 75% des visiteurs des machines en été."

Une clientèle étrangère qui augmente

La part de visiteurs français est donc plus importante l’été, avec une bonne nouvelle : L’augmentation des visiteurs de Loire-Atlantique, +9%. Une réussite quand on mesure parfois l’attente devant les portes des Machines… Probablement l’effet positif des réservations en ligne (+300 places/jour), qui permettent aux internautes de profiter des heures d’ouverture les plus creuses. Mais la satisfaction vient aussi du bond de la fréquentation étrangère, notamment espagnole (+33%) et allemande (+103%).

Écouter le podcast

"Les belges ce n’est pas étonnant. Les espagnols depuis longtemps, les anglais aussi. Mais là ce sont les allemands qui ont été multiplié par 3, les américains, les canadiens, les chinois, les japonais, les coréens… Aujourd’hui il y a des milliers de coréens qui viennent aux Machines dans l’année. Il aura fallu 13 ans pour que les choses se stratifient tout doucement et aujourd’hui plus il y a de gens qui en parlent plus le phénomène grandit donc ce n’est pas étonnant que ces 3 dernières années le nombre de touristes étrangers augmente à Nantes. Et puis il y a tout le travail de fond du Voyage à Nantes, les ouvertures de ligne…"

 Une grosse satisfaction pour l’espace d’exposition de Nantes et son célèbre éléphant, désormais incontournables. L’arbre aux hérons devrait pallier la saturation du site des Nefs, à partir de 2022.